#

Vanne egr

Vanne egr dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Vanne egr dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 avr. 2008
  • |
  • Réf : BM2576

Moteurs Diesel d'automobile

, la vanne EGR est complètement fermée. Nous avons vu au cours des paragraphes précédents... au point en introduisant : l'étude du fonctionnement au ralenti ; les balayages d'avance et d'EGR... 'échappement (EGR) consiste à prélever une partie des gaz d'échappement et à les introduire en amont du répartiteur... d'admission afin de mélanger ces gaz à l'air fourni aux cylindres (figure  30 ). Le taux d'EGR...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 janv. 2014
  • |
  • Réf : BM2635

Ligne d'air de suralimentation des moteurs

l'ajout de fonctionnalités actives (boîtier papillon, doseur d'air, vanne EGR, volet de swirl... température), on peut disposer un minicatalyseur en amont du module EGR (vanne + échangeur) afin de réduire... ) température du mélange (K). Le débit d'EGR est ainsi contrôlé par la position de la vanne, elle... afin de contrôler le débit de gaz EGR. La technologie est analogue à la vanne utilisée pour la haute pression ; d...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 janv. 2003
  • |
  • Réf : BM2971

Moteur à allumage commandé

des gaz d’échappement à l’admission (EGR), cela a pour effet de réduire la formation d’oxydes d’azote... de combustion riches et pauvres. Contrôle de l’EGR La valeur objective du taux de recirculation des gaz d... ’échappement (EGR), retenue comme étant optimale, est enregistrée dans une cartographique adressée par la charge... de température du moteur. Le taux d’EGR objectif est ensuite traité par une fonction de deuxième niveau...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 29 juin 2012
  • |
  • Réf : 0536

L’arbre d’événements : une méthode d’analyse de risques

Afin de prévenir et/ou limiter les conséquences en cas de survenue d’un événement redouté, les industriels mettent en place des barrières de sécurité (ou mesure de maîtrise des risques). Selon le fonctionnement ou non de ces barrières, les conséquences observées seront d’occurrence et d’intensité différentes. Afin de mener une analyse exhaustive, il est nécessaire de disposer d’une méthode qui permette de définir précisément l’ensemble des conséquences observables. Pour ce faire, la méthode de l’arbre d’événements est reconnue comme une méthode efficiente.

180 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations relatives aux installations classées pour la protection de l'environnement

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 02 juil. 2014
  • |
  • Réf : 0540

Évaluation du niveau de SIL des Fonctions Instrumentées de Sécurité (SIF) – Notions essentielles

L’évaluation du niveau de SIL des fonctions instrumentées de sécurité (SIF) est une étape incontournable lors de la conception des Systèmes Instrumentés de Sécurité (SIS). Les normes IEC 61508 et IEC 61511 constituent aujourd’hui un référentiel normatif sur lequel il est possible de s’appuyer lors de la conception mais aussi tout au long du cycle de vie des SIF. Afin d’utiliser à bon escient ces normes et pour estimer correctement le niveau de SIL, il est nécessaire de maîtriser des notions essentielles telles que :

  • Quelle différence entre SIS et SIF ?
  • Qu’est-ce que le niveau de SIL ?
  • Quel est le lien entre la probabilité de défaillance et le niveau de SIL ?
  • Que se cache-t-il derrière la notion de redondance ?

180 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations relatives aux installations classées pour la protection de l'environnement

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 24 sept. 2014
  • |
  • Réf : 1348

Prise en compte de l’action humaine dans les mesures de maîtrise des risques

Pour prévenir ou limiter les conséquences en cas de survenue d’un scénario d’accident, les industriels mettent en œuvre des mesures de maîtrise des risques (MMR). Certaines MMR sont uniquement composées de dispositifs techniques dont les niveaux de performances sont généralement quantifiables. Le recours à des MMR totalement techniques n’est pas pourtant la panacée. De fait, les industriels privilégient parfois le maintien de l’homme dans la mise en œuvre des MMR. Par exemple, une phase de diagnostic par un opérateur qui décidera ou non de mettre en sécurité les installations peut permettre de limiter les déclenchements intempestifs des MMR et ainsi améliorer la disponibilité d’une installation. En revanche, se pose alors la question de la valorisation de l’homme en tant que MMR ou partie de MMR.

  • Si les performances des MMR techniques sont « insensibles » au stress d’une situation accidentelle, que dire de celles de l’homme ?
  • Comment valoriser les actions humaines dans le cadre d’une étude de dangers (EDD) ?
  • Quels niveaux de performances associer aux MMR faisant intervenir des actions humaines ?

180 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations relatives aux installations classées pour la protection de l'environnement


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !