Nicolas REBERT

Chef de projet chez Convis

  • Article de bases documentaires : Fiche pratique : 0785 (relu et validé)
    Sous-traiter la gestion des déchets : les points à valider

    Étant donné que la réglementation stipule que le producteur d’un déchet en est responsable jusqu’à son élimination finale, l’entreprise a le devoir de s’assurer que la filière employée est conforme aux exigences réglementaires.

    Dans le cadre d’une sous-traitance de ses déchets, il est donc nécessaire tout d’abord d’identifier, par la réalisation d’un inventaire, la filière de traitement la plus adaptée pour chaque déchet. La conformité des prestataires devra être vérifiée (agréments, autorisations) ainsi que la réalisation d’une traçabilité efficace (BSD, bon d’enlèvement).

    Une gestion efficace des déchets n’est donc possible que si l’entreprise a réalisé un inventaire exhaustif de ses déchets, a déterminé une filière associée à chaque type de déchets, s’est assurée de la conformité de la filière employée, mais également que la collecte et l’élimination des déchets sont réalisées selon les exigences réglementaires applicables.

  • Article de bases documentaires : Fiche pratique : 0783 (relu et validé)
    Déchets : les points de contrôle

    Le Grenelle de l’environnement et les Directives européennes modifient au fur et à mesure la gestion des déchets en entreprise et étendent la responsabilité des producteurs. Il est dès lors nécessaire pour une entreprise de connaître les exigences à respecter dans le cadre de la gestion de ses déchets. Quelles sont les actions à mettre en œuvre quels que soient la taille de l’entreprise, son statut, ou la quantité de déchets produite ?

  • Article de bases documentaires : G8150
    Réalisation d’un diagnostic ISO 26000

    Dans le contexte économique actuel, la norme ISO 26000 permet à une entreprise d’anticiper les enjeux de demain sur la base d’une prise en compte de l’ensemble des risques actuels associés à son activité. Découvrez les lignes directrices proposées par cette démarche de responsabilité sociétale.

  • Article de bases documentaires : G8000
    Développement durable : introduction

    Que le développement durable ait évolué, depuis sa naissance dans les années 1970, ne fait aucun doute. Cependant, le chemin à parcourir est encore long. Ce modèle basé sur la prise en compte des besoins des populations, tout en préservant les ressources de la planète, doit relever de nombreux défis.

  • Article de bases documentaires : Fiche pratique : 0784
    Réalisation d’un inventaire déchets : identification de son gisement

    Dans le cadre de la mise en place d’un système de management de l’environnement, de l’élaboration d’un dossier d’autorisation ou simplement d’une amélioration de la gestion de ses déchets, vous pouvez être amené à établir votre situation en matière de gestion des déchets.

    La première question à se poser est tout d’abord de savoir quels sont les déchets produits par votre activité. Pour cela, il est possible de réaliser un inventaire qui permettra de réaliser un premier état des lieux.

    L’objectif de cet inventaire est tout d’abord de s’assurer que l’entreprise a connaissance de l’ensemble des déchets qu’elle produit et que les exigences réglementaires sont respectées en termes de stockage, de collecte et d’élimination. Cet inventaire permettra également de pouvoir optimiser par la suite la gestion des déchets par la recherche de filières plus adaptées (recyclage, réemploi) voire de réduction à la source (remplacement d’un déchet dangereux par un déchet non dangereux, suppression de la production du déchet).

    La durée de la réalisation d’un inventaire déchets est déterminée par la diversité des déchets produits ainsi que par le nombre de sites de l’activité. L’inventaire d’un site du tertiaire ne produisant quasiment que des déchets non dangereux sera généralement plus rapidement établi qu’un site industriel multipliant le nombre de processus et de produits utilisés, par exemple.

    La personne en charge de la réalisation de l’inventaire doit être compétente en environnement et connaître a minima les exigences réglementaires applicables en matière de déchets.