#

MATÉRIAU SEMICONDUCTEUR : DÉFINITION ET PROPRIÉTÉS

Matériau non conducteur à l’état pur, mais susceptible de contribuer à un courant électrique suite à un traitement spécifique nommé dopage, qui peut s’effectuer soit par diffusion, par implantation ionique, par transmutation nucléaire ou par technique laser. Un semi-conducteur est un matériau électriquement intermédiaire entre un matériau isolant et un matériau conducteur.
Le dopage est donc une technique qui consiste à introduire dans le matériau des impuretés convenables et en quantité contrôlée, ce qui a pour effet d’en augmenter la conduction. Dans les semi-conducteurs de type N (pour négatif), la conduction est assurée par des électrons libres de valence (comme dans les métaux), les dopants sont As, Sb, P… ; dans des semi-conducteurs de type P (pour positif), la conduction est assurée par des trous libres (un trou équivalent à une absence d’électrons), les dopants sont B, Al, Ga, In… La concentration d’impuretés de dopage permet de contrôler très précisément la conductivité du semi-conducteur.
Plus simplement, définissons deux types de semi-conducteurs :
- Les semi-conducteurs intrinsèques sont non dopés et possèdent un taux d’impuretés très faible, leur conductivité électrique ne dépend que de leur structure et de la température ; à très basse température ils se comportent comme des isolants ;
- Les semi-conducteurs extrinsèques ont besoin d’adjonction d’impuretés pour modifier leurs propriétés de conductivité.
Depuis les années 50, l’avènement des matériaux semi‐conducteurs a révolutionné l’électronique, l’informatique, l’optoélectronique en permettant l’élaboration d’une très grande variété de composants discrets et de circuits intégrés. De nos jours, nous les retrouvons dans nos dispositifs de télécommunications, dans nos automobiles, et même dans nos appareils électroménagers, ils ont donné naissance à toute une cohorte de composants : transistors, capteurs à semi-conducteurs [E3092], lasers à semi-conducteurs [E2660], composants MOS, semi-conducteurs de puissance [D3113], céramiques semi-conducteurs [E2080], nanocristaux semi-conducteurs [NM2030]…
Le silicium est le matériau semi-conducteur le plus massivement utilisé, plusieurs raisons à cela : ses bonnes propriétés, son abondance naturelle et son coût faible de mise en œuvre. Citons-en quelques autres : le germanium, l’arséniure de gallium ou le carbure de silicium.

Matériau semiconducteur dans l'actualité

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Matériau semiconducteur dans les livres blancs


Matériau semiconducteur dans les conférences en ligne


Matériau semiconducteur dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 nov. 2019
  • |
  • Réf : D3074

Modélisation par circuits électriques équivalents des réseaux de terre

Les réseaux de terre jouent un rôle essentiel dans la protection du bâtiment et des personnes contre les agressions externes comme la foudre. Ceux-ci sont appelés à jouer des rôles de plus en plus importants dans le cadre du bâtiment dit intelligent bardé de dispositifs électriques. Cet article propose une méthode de modélisation adaptée aux particularités des conducteurs enterrés. Les modèles proposés couvrent une large gamme de fréquences et s’expriment sous forme de circuits électriques équivalents et facilement implantables dans un logiciel de simulation 0D permettant d’intégrer des sources de perturbation externes, des composants et systèmes hétérogènes.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 déc. 2019
  • |
  • Réf : E3440

Cartes à puces

La carte à puces désigne les supports de sécurité contenant un circuit électronique intégré capable de mémoriser ou de traiter les informations. La carte à puces est à la base de la sécurité de nombreux systèmes informatiques. Elle a fait ses preuves dans plusieurs secteurs en tant que moyen de paiement, d’identification ou d’authentification sûre pour les utilisateurs. Cet article traite des technologies semi-conducteur pour les cartes à puces, de l’importance de la cryptologie et de la sécurité physique et logique. Il décrit aussi les différents types de cartes à puces, leur architecture, leur construction et fabrication, et s’intéresse aux systèmes d’exploitation avant de présenter les perspectives d’avenir.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 nov. 2019
  • |
  • Réf : E6501

Éclairage à base de LEDs

L’éclairage à LEDs ne fait pas que remplacer une technologie antérieure, il traîne dans son cortège non seulement de nouveaux paradigmes, mais aussi un éventail quasi infini vers l’interconnectivité, le contrôle local (applications mobiles) ou global ( smart-lighting ), la communication (via le LiFi), et toutes applications polymorphes possibles. Cet article dresse un panorama non exhaustif de la LED depuis son origine jusqu’à son impact économique mondial. Il rappelle également les principes fondamentaux, les techniques de fabrication des puces et de génération de lumière blanche, en soulevant la problématique des ressources premières et en projetant un regard vers les technologies futures.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 07 sept. 2012
  • |
  • Réf : 0771

Évaluation du risque d’exposition aux bruits et aux vibrations au travail

L’employeur, responsable de la santé et la sécurité des travailleurs, doit évaluer l’ensemble des risques qu’ils encourent, et mettre en œuvre les moyens de protection adaptés. Afin d’évaluer le risque lié aux bruits et aux vibrations, il faut pouvoir déterminer les niveaux d’exposition, notamment par la mise en place de points de contrôle des niveaux sonores et des vibrations.

Ces contrôles permettront de déterminer les postes de travail où le bruit et les vibrations sont excessifs, qui sont les employés exposés et quelles autres mesures de bruit et de vibrations doivent être entreprises.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 27 sept. 2013
  • |
  • Réf : 1265

Le soudage au laser : maîtriser les principaux termes

Vous avez un assemblage de pièces complexes, de plaques, de feuilles ou de films à réaliser. Vous recherchez un assemblage permanent et sans nuire à la géométrie initiale des pièces ou sans endommager des composants électroniques ou chimiques avoisinants. Vous voulez mieux connaître la soudure par laser afin de déterminer si elle répondra à vos besoins et à vos exigences de qualité.

L’objectif de cette fiche est donc de définir les principaux termes relatifs à cette technologie et, pour chacun d’eux, de présenter des exemples vous permettant d’appréhender au mieux ces notions et de les situer dans leur contexte.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 16 juin 2015
  • |
  • Réf : 1361

Comment mesurer la performance du système de management de la qualité

Cette fiche a pour objet de présenter les différents éléments, pratiques et outils permettant de juger de la performance du système de management de la qualité. Cette mesure de performance est un fondamental de la présente norme, et le mot « performance » apparaît pour la première fois dans cette version du référentiel. Il est intéressant de noter que le mot « performance » est utilisé 30 fois, ce qui soutient la volonté désormais d’intégrer cette notion dans les systèmes de management de la qualité de façon explicite.

Amélioration des performances, Certification ISO 9001, Management intégré...


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !