#

NiMH

NiMH dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 févr. 2005
  • |
  • Réf : D3353

Accumulateurs

-hydrure métallique (Ni-MH) est traité au paragraphe  3 . Ces matériaux négatifs sont plus performants... (ou nickel-fer), l’électrode positive est à base d’oxyhydroxyde de nickel NiOOH. L’accumulateur Ni-MH... ,35 V). Un gain significatif en énergie volumique favorise le développement du système Ni-MH... ’hydrure métallique est plus élevée que celle d’une électrode à base cadmium. En conséquence, l’accumulateur Ni-MH...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 févr. 2018
  • |
  • Réf : E2141

Batteries électriques pour applications portables et embarquées

NiCd-NiMH... technologies utilisées (NiCd, NiMH et lithium-ion) et détaille pour chacune le fonctionnement... et hydrure métallique (NiMH) apparaissent en laboratoire dans les années 60. Leur commercialisation débute... des accumulateurs NiCd, la technologie NiMH est devenue extrêmement répandue dans les années 2000, pour être ensuite...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : RECHERCHE ET INNOVATION
  • |
  • 10 mai 2012
  • |
  • Réf : IN203

Nouvelles générations de batteries des véhicules électriques et hybrides

, Ni-Cd, Ni-MH et Li-ion. Les besoins en termes de stockage de l’énergie sont différents... start. Avec des performances supérieures, les accumulateurs Ni-MH sont actuellement la solution retenue... Les quatre technologies d’accumulateurs les plus répandues actuellement sont : plomb-acide, Ni-Cd, Ni-MH et Li-ion... , les accumulateurs Ni-MH sont actuellement la solution retenue pour les hybrides conventionnels (mild ou full de type...

Les articles Recherche et Innovation présentent des technologies en cours de développement, émergentes, qui n'ont pas encore atteint leur pleine maturité pour un développement industriel mais sont prometteuses.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 07 sept. 2012
  • |
  • Réf : 0541

Études des dangers : banques de données et pondération des valeurs

La quantification des risques industriels nécessite d’évaluer les deux composantes du risque que sont la probabilité et la gravité de phénomènes dangereux tels que les incendies ou les explosions.

De plus en plus, l’évaluation de la probabilité repose sur la mise en œuvre de méthodologies dites probabilistes qui prennent en compte de nombreux paramètres parmi lesquels on peut citer la fréquence des événements redoutés, les probabilités de défaillances des barrières de sécurité et les probabilités d’inflammation.

Ces différents paramètres peuvent être quantifiés en ayant recours à des banques de données. Cette manière de procéder a pour principal intérêt d’être relativement simple à mettre en œuvre. En revanche, une question subsiste : les valeurs rapportées dans les banques de données sont-elles représentatives du cas étudié ?

Dès lors, afin d’adapter les valeurs issues des banques au cas étudié, il est fréquent que l’analyste « pondère » les valeurs pour tenter de retranscrire certaines spécificités du cas étudié. Dans le cadre des analyses de risques quantifiées, le paramètre le plus fréquemment « pondéré » est incontestablement la fréquence de fuite sur canalisation.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 28 mars 2014
  • |
  • Réf : 1255

Quels indicateurs bibliométriques pour évaluer la qualité des publications ?

À l’heure où le « sort » de chaque chercheur, laboratoire ou institution dépend pour partie de la qualité des publications produites, il est important de comprendre les critères d’évaluation utilisés.

Sont présentés ici les principaux indicateurs bibliométriques et leur base de données de prédilection : Impact Factor et Eigenfactor d’ISI Web of Science, h-index de Google Scholar et SJR de Scopus.

Cette fiche doit vous permettre de comprendre :

  • le fonctionnement de ces indicateurs ;
  • leurs avantages et leurs limites ;
  • la nécessité de relativiser/contextualiser ces indicateurs.

Toutes les clefs pour maitriser la veille technologique

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 18 mars 2015
  • |
  • Réf : 1415

Autres tests de validation

Différents guides traitent de méthodes de validation : SH GTA 04, norme NF X 90-210, guide SFSTP ou encore SFBC. L’objectif commun de ces guides reste d’étudier les méthodes pour identifier les facteurs induisant des erreurs sur les résultats et d’aider à les quantifier et les interpréter.

Dans le même objectif, voici une liste de tests supplémentaires à ne surtout pas négliger :

  • contamination ou effet mémoire ;
  • stabilité des réactifs ;
  • corrélation de méthodes ;
  • sensibilité ;
  • spécificité.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !