#

Optique

Optique dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Optique dans les livres blancs


Optique dans les conférences en ligne


Optique dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 oct. 2018
  • |
  • Réf : E6442

Caractérisation d’une impulsion ultra-brève

Cet article porte sur différentes méthodes de caractérisation permettant d'accéder au pro fil temporel d'impulsions ultra-brèves, dont la durée est typiquement comprise entre quelques femtosecondes et quelques picosecondes. Ces méthodes sont soit de nature non stationnaire, soit de nature non linéaire. Dans le premier cas, on utilise le plus souvent une impulsion ultra-brève de référence permettant d'accéder par échantillonnage ou interférométrie à la forme temporelle de l'impulsion mesurée. Dans le second cas, un processus d'optique non-linéaire du deuxième ou du troisième ordre permet d'effectuer une mesure auto-référencée, parfois au moyen d'un algorithme itératif.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 nov. 2018
  • |
  • Réf : P955

Imagerie microscopique 3D de phase

L'imagerie 3D de phase est une alternative sans marquage à la microscopie de fluorescence. L'holographie numérique permet d'accéder à une information quantitative en phase, mais souffre d'une résolution limitée en 3D. Cet article présente la tomographie diffractive qui se base sur l'holographie en améliorant la résolution tridimensionnelle des images et fournit l'indice de réfraction et l'absorption dans le volume d’un spécimen. Cette technique est un complément intéressant à l'imagerie de fluorescence comme mode d'imagerie alternatif ou complémentaire. Les principes de l’holographie, de la tomographie et des exemples expérimentaux sont présentés et discutés.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 oct. 2018
  • |
  • Réf : R6736

Capteurs à fibres optiques à réseaux de Bragg

La technologie de mesure fondée sur les capteurs à réseaux de Bragg offre d’incomparables avantages liés aux qualités des fibres optiques monomodes de silice, principalement de type télécoms, au sein desquelles sont photo-inscrits les réseaux de Bragg transducteurs, et aux performances métrologiques des systèmes optoélectroniques qui les interrogent. La quinzaine de méthodes d’analyse et de multiplexage répertoriées est présentée. Même si la R et D, longtemps dominée par l’Occident, s’est déplacée vers l’Asie, les applications, par exemple en surveillance des structures, demeurent mondiales. De nombreux industriels se sont donc ouverts à ces techniques (génie civil, énergie, transports, matériaux composites…), pour une sécurité accrue, de meilleures performances, et une maintenance optimisée des matériaux, structures et ouvrages. L’économie de marché étant devenue le principal moteur de ces techniques, de plus en plus d’acteurs de l’offre (PME) s’y sont également positionnés.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 27 sept. 2013
  • |
  • Réf : 1260

Choisir la soudure par laser

Vous avez un assemblage de pièces complexes, de plaques, de feuilles ou de films à réaliser. Vous recherchez un assemblage permanent et sans nuire à la géométrie initiale des pièces ou sans endommager des composants électroniques ou chimiques avoisinants. La soudure par laser est alors envisagée.

Vous savez que l’investissement est important et :

  • vos exigences de qualité sont très fortes : secteurs médical, aéronautique, automobile, alimentaire, électronique, etc. ;
  • vous avez de très grandes séries à produire ;
  • vos pièces sont uniques et les outillages sont difficiles à réaliser ;
  • la forme des soudures est complexe.

Vous travaillez avec des matériaux thermoplastiques, des métaux, et plus généralement des matières susceptibles de fondre sous certaines fréquences lumineuses. Le laser est une solution qui peut répondre à vos besoins.

Voyons à travers cette fiche pratique quels sont, en première approche, toutes les contraintes pour l’assemblage des matières thermoplastiques.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 27 sept. 2013
  • |
  • Réf : 1265

Le soudage au laser : maîtriser les principaux termes

Vous avez un assemblage de pièces complexes, de plaques, de feuilles ou de films à réaliser. Vous recherchez un assemblage permanent et sans nuire à la géométrie initiale des pièces ou sans endommager des composants électroniques ou chimiques avoisinants. Vous voulez mieux connaître la soudure par laser afin de déterminer si elle répondra à vos besoins et à vos exigences de qualité.

L’objectif de cette fiche est donc de définir les principaux termes relatifs à cette technologie et, pour chacun d’eux, de présenter des exemples vous permettant d’appréhender au mieux ces notions et de les situer dans leur contexte.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 23 sept. 2014
  • |
  • Réf : 1349

Exclusion de phénomènes dangereux du cadre d’un PPRT

Suite à l’accident AZF en 2001, la France a complètement remis en cause sa politique d’acceptabilité des sites SEVESO vis-à-vis des riverains. Ainsi, en 2005, une nouvelle réglementation, prônant le cumul des risques auxquels un riverain est exposé, a vu le jour dans le but de juger de l’acceptabilité des risques encourus par le riverain. Pour élaborer le plan de prévention des risques technologiques (PPRT), les industriels doivent proposer une liste de phénomènes dangereux à retenir. Quelques questions se posent alors :

  • Comment choisir les phénomènes dangereux à retenir pour élaborer un PPRT ?
  • Est-il possible d’exclure certains phénomènes d’un PPRT ?
  • Si oui, sur quelles règles se baser ?

180 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations relatives aux installations classées pour la protection de l'environnement


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !