#

Projection thermique

Projection thermique dans l'actualité

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Projection thermique dans les livres blancs


Projection thermique dans les conférences en ligne


Projection thermique dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires : RECHERCHE ET INNOVATION
  • |
  • 10 janv. 2009
  • |
  • Réf : IN67

Joint céramique haute température obtenu par projection thermique

La pile à combustible SOFC ( Solid Oxide Fuel Cell ) est actuellement une voie de production d’énergie extrêmement attrayante pour le futur. De nombreux pays s’investissent dans le développement de ces générateurs, et ce malgré plusieurs verrous technologiques à lever impérativement pour une émergence commerciale de cette technologie. Le CEA Le Ripault développe actuellement une nouvelle génération de joints céramiques fonctionnant à 900 °C pour répondre à la problématique d’étanchéité de ces systèmes.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 1999
  • |
  • Réf : M1645

Revêtements par projection thermique

L’apparition des revêtements par projection thermique date de 1909 avec l’invention de Schoop portant sur la projection de plomb fondu à l’aide d’un vaporisateur, puis de plomb en poudre à travers une flamme. Les premières applications industrielles sont apparues en 1914 dans le domaine militaire (projection d’étain sur la face arrière d’obus), dans celui de l’anticorrosion (dépôts d’aluminium), ou encore en décoration (dépôts de bronze). Dès 1914 également des essais de projection par arc électrique furent réalisés. Évolution des procédés C’est après la Seconde Guerre mondiale que le domaine d’application de la projection thermique s’est élargi à l’industrie mécanique (apport de revêtement d’acier dans le cadre de rénovation de pièces usagées), puis à l’industrie aéronautique. La recherche de propriétés de surface spécifiques sur les pièces en service, dont les conditions d’emploi sont de plus en plus sévères, a permis le développement de nouveaux procédés [plasma, canon à détonation, HVOF High Velocity Oxygene Fuel...] (figure 1 ) et de nouveaux matériaux associés (céramiques, carbures, composites, superalliages...). Aujourd’hui les objectifs techniques et économiques des industriels de tous les secteurs vont dans le sens de la réduction des coûts et de l’amélioration des performances. Les pièces constitutives de machines ou équipements, de dimensions de plus en plus réduites, doivent résister à des sollicitations nombreuses : sollicitations internes : contraintes mécaniques, fatigue, fluage... ; sollicitations externes : frottement, abrasion, température, érosion, fretting... ; sollicitations environnementales : corrosion, oxydation, attaque chimique, chaleur... La projection thermique va permettre de conférer à chaque zone la propriété de surface nécessaire à son fonctionnement, tout en autorisant des choix de matériaux de base compatibles avec les propriétés à cœur recherchées. Secteurs d’activité Tous les secteurs d’activité sont aujourd’hui concernés par la projection thermique. Si la protection anticorrosion reste le cas d’application le plus fréquent (voir figure 2 ), certains secteurs comme l’automobile présentent des applications multiples parmi lesquelles on peut citer à titre d’exemples : soupapes, segments de piston, anneaux de synchro, disques d’embrayage, sondes lambda, cylindres, pompes, platines d’alternateurs, plaquettes de freins...

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 nov. 2013
  • |
  • Réf : N4801

Dépôts céramiques par PVD ou CVD assistées ou par projection plasma

Pour pallier la fragilité, la complexité et le coût des pièces céramiques, l'industrie a développé les dépôts céramiques sur des pièces métalliques d'épaisseur de quelques millimètres à plusieurs mètres. Les dépôts minces (inférieurs à quelques millimètres) sont réalisés soit par vaporisation physique assistée par électrons, ions, plasma, laser, soit par dépôts chimiques en phase vapeur assistés ou non par plasma. Les dépôts épais (de 50 à quelques millimètres) consistent à projeter des particules de quelques dizaines de millimètres par flammes ou plasmas thermiques. Quelques exemples d'applications, liées aux propriétés des dépôts obtenus, sont présentés. Après une brève évaluation des coûts relatifs aux différents dépôts, les perspectives de développement sont discutées.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 21 mai 2014
  • |
  • Réf : 0795

MS Project 2007 et 2010 : présentation

Les versions 2007 et 2010 de MS Project sont destinées aux chefs de projet travaillant à leur poste de travail dans un environnement collaboratif.

Pour tirer le meilleur parti des versions 2007 et 2010 de MS Project, nous vous proposons six fiches complémentaires sur les thèmes suivants :

La première fiche présente les fonctions clés à paramétrer et à renseigner (et à faire renseigner) tout au long du projet pour assurer la cohérence des activités de gestion des projets. Elle vous permet notamment de créer vos affichages principaux.

Gestion et pilotage du projet : les fiches pour évaluer, planifier, communiquer, capitaliser

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 21 mai 2014
  • |
  • Réf : 0803

MS Project 2007 et 2010 : structurer votre projet

Les versions 2007 et 2010 de MS Project sont destinées aux chefs de projet travaillant à leur poste de travail dans un environnement collaboratif.

Pour tirer le meilleur parti des versions 2007 et 2010 de MS Project, nous vous proposons six fiches complémentaires sur les thèmes suivants :

Avec cette deuxième fiche, vous facilitez la structuration et le contrôle du projet et de ses activités par la définition du calendrier de travail et des ressources du projet. Selon les affichages choisis, vous optimisez la planification et le suivi des activités et ressources. Vous trouverez notamment ici la possibilité de rapprocher la gestion des activités du projet et la réalisation (produits et services) attendue par les clients.

Gestion et pilotage du projet : les fiches pour évaluer, planifier, communiquer, capitaliser

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 21 mai 2014
  • |
  • Réf : 0804

MS Project 2007 et 2010 : construire les prévisions

Les versions 2007 et 2010 de MS Project sont destinées aux chefs de projet travaillant à leur poste de travail dans un environnement collaboratif.

Pour tirer le meilleur parti des versions 2007 et 2010 de MS Project, nous vous proposons six fiches complémentaires sur les thèmes suivants :

La fiche présentée ici vous permet de préparer les prévisions de projet dans le logiciel, et notamment de :

  • prendre en compte, pour un projet défini, les contraintes de réalisation qui vous auront été fixées (qualité, budget, échéance) dans l’environnement complexe et risqué qui est celui de vos projets (évolution des besoins, disponibilité ou non des natures de ressources nécessaires, etc.) ;
  • disposer de moyens (audit, contrôle) qui vous garantiront la bonne marche des réalisations prévues en disposant dans le meilleur des cas d’une « marge de manœuvre », de moyens d’audit et de contrôle pour prendre en compte d’éventuelles dérives ;
  • communiquer avec les parties prenantes du projet selon leurs responsabilités (et les activités qu’elles assureront) pour planifier et suivre efficacement les réalisations de vos projets.

Gestion et pilotage du projet : les fiches pour évaluer, planifier, communiquer, capitaliser


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !