#

Surveillance

Surveillance dans l'actualité

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Surveillance dans les livres blancs


Surveillance dans les conférences en ligne


Surveillance dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juil. 2016
  • |
  • Réf : BN3850

Déchets radioactifs – Sûreté des stockages

L’industrie nucléaire française produit des déchets radioactifs destinés à être stockés définitivement dans des installations spécifiques, selon leur nature. Après un rappel du contexte légal et réglementaire qui encadre ces solutions de gestion, au niveau national comme international, les objectifs et principes de sûreté recommandés pour concevoir des installations de stockage sûres et adaptées aux risques que présentent les diverses catégories de déchets sont exposés. Une déclinaison pratique de ces principes est proposée pour les stockages de surface et le stockage en profondeur des déchets les plus actifs. Le cas des projets de stockage en subsurface de déchets de faible activité à vie longue ainsi que les modalités de gestion des déchets miniers sont également évoqués.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 nov. 2020
  • |
  • Réf : MT9133

Méthodes de diagnostic et de pronostic de défaillance basées sur les modèles physiques

Cet article présente un état de l’art des méthodes de diagnostic et de pronostic de défaillance basées sur les modèles physiques dont les objectifs sont d’éviter l’occurrence d’une défaillance et de prédire la durée de vie résiduelle. Après un rappel des objectifs de la CBM/PHM, on expose les caractéristiques des modèles physiques empiriques et de connaissances. Ces méthodes étant basées sur le suivi des paramètres du modèle, les méthodes d’identification et d’estimation des paramètres physiques et des composantes d’état sont détaillées. Quatre exemples d’applications représentatives y sont présentés. L’article conclut sur les avantages et inconvénients de ces méthodes et outils.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 août 2020
  • |
  • Réf : MT9134

Méthodes de diagnostic et de pronostic de défaillances basées sur les données – Etat de l’art

Cet article présente un état de l’art des méthodes de diagnostic et de pronostic de défaillances basées sur les données collectées sur les équipements et dont les objectifs ont pour but d’éviter l’occurrence d’une défaillance. Les principales méthodes et outils utilisant des données sont développés et concernent leurs sources et leurs traitements, la détection d’anomalies, les principes du diagnostic et du pronostic, les techniques d’estimation du temps de vie résiduelle (DEFAD) et les choix des prises de décision pour les stratégies de maintenance. Trois exemples d’applications représentatives y sont présentés. L’article conclut sur les avantages et inconvénients de ces méthodes et outils.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 16 juin 2015
  • |
  • Réf : 0525

Définir un plan de surveillance

Vous devez définir et planifier les dispositions préétablies spécifiques (type de contrôle, méthodes, moyens, échantillonnage, spécifications, fréquence, etc.) mises en œuvre tout au long du process pour démontrer la conformité de l’ensemble des caractéristiques des produits.

Le plan de surveillance est cette colonne vertébrale de l’assurance qualité dans le sens où il constitue l’articulation entre les besoins ou attentes du marché (des clients) et leur satisfaction. C’est un document synthétique dont le rôle est de permettre de prouver en permanence la conformité et, par voie de conséquence, de détecter les anomalies.

Concrètement, il répond aux exigences suivantes des paragraphes de l’ISO 9001:2008 :

  • 7.3.3 « Éléments de sortie de la conception et du développement » du chapitre 7 « réalisation du produit ». Les référentiels sectoriels qui complètent l’ISO 9001 tels que l’ISO TS 16949:2009 pour l’industrie automobile précisent ces exigences. Il cite et définit le plan de surveillance ;
  • 8.1 « Généralités », 8.2.3 « Surveillance et mesure des processus » et 8.2.4 « Surveillance et mesure du produit » du chapitre 8 « Mesure, analyse et amélioration ».

Nous alors voir maintenant comment construire concrètement un PdS.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 22 juil. 2014
  • |
  • Réf : 0596

Mesurer l’efficacité des processus

Une de vos missions comme Responsable Qualité est de vous assurer de l’efficacité et de l’efficience des processus du système de management de la qualité dont vous êtes garant. Il vous faut également fournir à votre Comité directeur tous les éléments susceptibles de permettre la mise en œuvre de mesures d’amélioration de l’efficacité et de l’efficience de ces processus à partir d’analyses factuelles

Cette fiche pratique vous propose une synthèse des principaux éléments à maîtriser pour mettre en place les dispositifs pertinents nécessaires à la mesure et à la surveillance de l’efficacité et de l’efficience des processus et à leur amélioration continue.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 29 oct. 2012
  • |
  • Réf : 1047

Écrire un rapport d’étonnement

Le rapport d’étonnement est à la fois simple à mettre en œuvre, mais aussi très puissant dans sa capacité à développer une culture de la curiosité sur le long terme. Il est également un outil de motivation qui vous permet de récompenser vos collaborateurs sous une forme originale.

Partant du principe que tout collaborateur de votre entreprise est un observateur pouvant remonter des informations stratégiques, le rapport d’étonnement s’inscrit dans une démarche qui :

  • synthétise des faits marquants ou des signaux faibles ;
  • permet d’écrire noir sur blanc ces signaux faibles, et d’en mesurer la valeur ;
  • décèle à la fois les risques (côté défensif) et les opportunités (côté offensif) pour votre entreprise.

Comment concevoir un rapport d’étonnement ? Comment s’en servir ?


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !