Présentation

Article

1 - GÉNÉRALITÉS – PRÉSENTATION

  • 1.1 - Variété des modèles de tuiles canal
  • 1.2 - Pose
  • 1.3 - Pentes

2 - MATÉRIAU

3 - CONCEPTION DES PARTIES COURANTES DES COUVERTURES

  • 3.1 - Domaine d’application
  • 3.2 - Remplacement des tuiles à emboîtement ou à glissement cassées
  • 3.3 - Remplacement des tuiles canal de type courant

4 - CONCEPTION DES OUVRAGES PARTICULIERS DES COUVERTURES EN TUILES CANAL DE TERRE CUITE

Article de référence | Réf : TBA1848 v2

Conception des parties courantes des couvertures
Couvertures en tuiles canal de terre cuite - Présentation et conception des ouvrages

Auteur(s) : Williams PAUCHET

Date de publication : 10 juil. 2017

Pour explorer cet article
Télécharger l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !

Sommaire

Présentation

RÉSUMÉ

Les couvertures en tuiles canal de terre cuite sont parmi les plus anciennes et les plus répandues. Il existe une grande pluralité de types et de modèles qui ont évolué pour se conformer aux normes techniques et qui permettent de s’adapter à toutes formes de toitures.

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

Auteur(s)

  • Williams PAUCHET : Ex maître d’œuvre de la Défense nationale et en indépendant - Formateur en direction de chantier

INTRODUCTION

L’origine de la tuile canal remonte à l’Antiquité. La couverture des bâtiments romains était composée de deux tuiles de terre cuite : l’une creuse ou tegula, l’autre semi-cylindrique ou imbrex. La tuile canal actuelle utilise le même modèle pour constituer le canal de collecte des eaux, l’autre recouvrant les tuiles adjacentes.

La forme tronconique ou demi-ronde des tuiles canal remplit à la fois la fonction de la tuile dite « de courant » (tegula) et celle de la tuile de jonction ou tuile de « couvert » pour assurer l’étanchéité de l’ensemble.

Ces tuiles s’imbriquent les unes sur les autres pour constituer des couvertures adaptées aux toits à pente faible (selon les régions d’utilisation, ces tuiles sont souvent appelées « tiges de bottes »). Elles sont utilisées principalement dans la moitié Sud de la France, mais on les rencontre dans l’Ouest ainsi qu’en Champagne, en Auvergne et dans tout le Centre.

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 92% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

KEYWORDS

channel tiles   |   terracotta

VERSIONS

Il existe d'autres versions de cet article :

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/a-v2-tba1848


Cet article fait partie de l’offre

Techniques du bâtiment : l'enveloppe du bâtiment

(130 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

ABONNEZ-VOUS

3. Conception des parties courantes des couvertures

3.1 Domaine d’application

Du fait de leur forme arrondie et des différents modèles et dimensions d’éléments, les couvertures en tuiles canal de terre cuite conviennent :

  • le plus souvent à des versants plans ;

  • mais également à des formes plus complexes de toitures.

Ce modèle de tuile permet en outre une certaine « liberté » d’adaptation aux formes de toitures en fonction de la nature des supports. Toutefois, les coupes biaises de ces tuiles nécessitées par des rives biaises, arêtiers, etc., compliquent singulièrement la réalisation. Ces tuiles sont souvent maçonnées dans certaines régions, ce qui facilite leur tenue au vent et permet d’assurer en général une étanchéité satisfaisante.

L’assemblage des tuiles canal permet une plus grande souplesse sur des charpentes ayant subi des déformations, sous réserve que ces dernières n’abaissent pas les pentes en dessous des valeurs minimales.

HAUT DE PAGE

3.2 Remplacement des tuiles à emboîtement ou à glissement cassées

Le problème qui se pose est le suivant : peut-on disposer de modèles de tuiles identiques aux tuiles détériorées pour les remplacer isolément ?

La réponse est souvent négative avec les tuiles à emboîtement ou à glissement :

  • dans le cas de tuiles anciennes, dont le modèle (moule) a subi quelques modifications de détail (emboîtements ou cotes particulières), ces modifications sont telles que la mise en place courante entre les tuiles existantes peut être rendue impossible ;

  • un cas particulier, variante du cas général précédent, correspond aux tuiles de type canal (ou double canal) utilisées en génoises scellées en rive d’égout. Le dégagement des tuiles cassées dans cette zone (par exemple : appui intempestif d’une échelle sur un débord de tuile) est difficile, surtout pour les tuiles adjacentes.

La manœuvre se complique si les tuiles de remplacement ne sont pas rigoureusement identiques aux tuiles en place (notamment en ce qui concerne les emboîtements ou les cotes principales). Cela s’applique à des tuiles spéciales faisant l’objet d’une procédure...

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 92% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Techniques du bâtiment : l'enveloppe du bâtiment

(130 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Conception des parties courantes des couvertures
Sommaire
Sommaire

    NORMES

    • Tuiles canal de terre cuite - NF P31-305 - 07-85

    • Travaux de bâtiment – Couvertures en tuiles canal de terre cuite – Partie 1 : cahier des clauses techniques - NF P31-201-1 - 10-10

    Cet article est réservé aux abonnés.
    Il vous reste 92% à découvrir.

    Pour explorer cet article
    Téléchargez l'extrait gratuit

    Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


    L'expertise technique et scientifique de référence

    La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
    + de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
    De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

    Cet article fait partie de l’offre

    Techniques du bâtiment : l'enveloppe du bâtiment

    (130 articles en ce moment)

    Cette offre vous donne accès à :

    Une base complète d’articles

    Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

    Des services

    Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

    Un Parcours Pratique

    Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

    ABONNEZ-VOUS