Présentation

Article

1 - GÉNÉRALITÉS – PRÉSENTATION

  • 1.1 - Variété des modèles de tuiles canal
  • 1.2 - Pose
  • 1.3 - Pentes

2 - MATÉRIAU

3 - CONCEPTION DES PARTIES COURANTES DES COUVERTURES

  • 3.1 - Domaine d’application
  • 3.2 - Remplacement des tuiles à emboîtement ou à glissement cassées
  • 3.3 - Remplacement des tuiles canal de type courant

4 - CONCEPTION DES OUVRAGES PARTICULIERS DES COUVERTURES EN TUILES CANAL DE TERRE CUITE

Article de référence | Réf : TBA1848 v2

Conception des ouvrages particuliers des couvertures en tuiles canal de terre cuite
Couvertures en tuiles canal de terre cuite - Présentation et conception des ouvrages

Auteur(s) : Williams PAUCHET

Date de publication : 10 juil. 2017

Pour explorer cet article
Télécharger l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !

Sommaire

Présentation

RÉSUMÉ

Les couvertures en tuiles canal de terre cuite sont parmi les plus anciennes et les plus répandues. Il existe une grande pluralité de types et de modèles qui ont évolué pour se conformer aux normes techniques et qui permettent de s’adapter à toutes formes de toitures.

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

Auteur(s)

  • Williams PAUCHET : Ex maître d’œuvre de la Défense nationale et en indépendant - Formateur en direction de chantier

INTRODUCTION

L’origine de la tuile canal remonte à l’Antiquité. La couverture des bâtiments romains était composée de deux tuiles de terre cuite : l’une creuse ou tegula, l’autre semi-cylindrique ou imbrex. La tuile canal actuelle utilise le même modèle pour constituer le canal de collecte des eaux, l’autre recouvrant les tuiles adjacentes.

La forme tronconique ou demi-ronde des tuiles canal remplit à la fois la fonction de la tuile dite « de courant » (tegula) et celle de la tuile de jonction ou tuile de « couvert » pour assurer l’étanchéité de l’ensemble.

Ces tuiles s’imbriquent les unes sur les autres pour constituer des couvertures adaptées aux toits à pente faible (selon les régions d’utilisation, ces tuiles sont souvent appelées « tiges de bottes »). Elles sont utilisées principalement dans la moitié Sud de la France, mais on les rencontre dans l’Ouest ainsi qu’en Champagne, en Auvergne et dans tout le Centre.

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 93% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

KEYWORDS

channel tiles   |   terracotta

VERSIONS

Il existe d'autres versions de cet article :

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/a-v2-tba1848


Cet article fait partie de l’offre

Techniques du bâtiment : l'enveloppe du bâtiment

(130 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Présentation

4. Conception des ouvrages particuliers des couvertures en tuiles canal de terre cuite

4.1 Rives

HAUT DE PAGE

4.1.1 Rives latérales droites

Les dispositions du DTU 40.22 (norme de mai 1993 – Couverture en tuiles canal de terre cuite – Partie 1 : Cahier des clauses techniques + Amendement A1 (décembre 1996) + Amendement A2 (janvier 1999) + Amendement A3 (septembre 2001) + Amendement A4 (octobre 2010) – Indice de classement : P31-201-1) donnent les deux cas de figure qui suivent.

HAUT DE PAGE

4.1.1.1 Rives latérales droites isolées (cas courant)

La dernière travée de tuiles de courant ou de tuiles de dessus (tuiles de couvert) est scellée au mortier de chaux hydraulique. Un parement raccorde les tuiles de rives avec le nu du mur.

Cette disposition correspond à une sorte de ruellée et présente plusieurs inconvénients :

  • risque de fissuration du mortier de scellement sur le mur, donc risque de pénétration d’eau de pluie ;

  • coulures et salissures sur le mur pignon.

La ruellée en mortier peut être remplacée par un élément en bois (planche) présentant un léger débord sur le nu du pignon.

HAUT DE PAGE

4.1.1.2 Rives latérales droites (variante)

Le parement est protégé par une tuile plate posée en bardelis et recouvert par une travée de tuiles de dessus. Une autre variante consiste à placer en rive, avec un léger débord par rapport à l’enduit du pignon, une tuile de couvert et à compléter ce débord par un élément plat en bardelis. Des éléments courbes (portions de tuiles canal) peuvent aussi former un bardelis. Le problème reste toujours la saillie (suffisante) de la tuile de rive ou de bardelis par rapport au nu (fini) du pignon. Souvent, les couvertures sont établies avant les ravalements de façades, lesquels rattrapent tant bien que mal les défauts de planéité de la maçonnerie (figure ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 95% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Techniques du bâtiment : l'enveloppe du bâtiment

(130 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Conception des ouvrages particuliers des couvertures en tuiles canal de terre cuite
Sommaire
Sommaire

    NORMES

    • Tuiles canal de terre cuite - NF P31-305 - 07-85

    • Travaux de bâtiment – Couvertures en tuiles canal de terre cuite – Partie 1 : cahier des clauses techniques - NF P31-201-1 - 10-10

    Cet article est réservé aux abonnés.
    Il vous reste 95% à découvrir.

    Pour explorer cet article
    Téléchargez l'extrait gratuit

    Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


    L'expertise technique et scientifique de référence

    La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
    + de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
    De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

    Cet article fait partie de l’offre

    Techniques du bâtiment : l'enveloppe du bâtiment

    (130 articles en ce moment)

    Cette offre vous donne accès à :

    Une base complète d’articles

    Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

    Des services

    Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

    Un Parcours Pratique

    Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

    ABONNEZ-VOUS