Article

1 - ÉLECTROLYTE

2 - ÉLECTRODE

3 - ACCUMULATEUR

4 - CONCLUSION

5 - GLOSSAIRE

6 - SIGLES, NOTATIONS ET SYMBOLES

Article de référence | Réf : D3351 v2

Accumulateurs - Considérations théoriques

Auteur(s) : Mikaël CUGNET

Date de publication : 10 sept. 2023

Pour explorer cet article
Télécharger l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !

Sommaire

Présentation

Version en anglais En anglais

RÉSUMÉ

Un accumulateur est un convertisseur bidirectionnel d’énergie chimique en énergie électrique, absolument indispensable à notre société, du plus petit produit sans fil au plus gros système de stockage raccordé au réseau. Le fait qu’il puisse spontanément délivrer un courant, dès lors que l’on relie ses bornes, s’explique au moyen de considérations théoriques issues de nombreux champs de la physique (thermodynamique, chimie, électricité).

Cet article explique successivement le fonctionnement de l’électrolyte seul, puis de l’électrode plongée dans l’électrolyte et, pour finir, de l’accumulateur complet.

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

ABSTRACT

Rechargeable batteries - Theoretical considerations

Arechargeablebatteryisabidirectionalconverterofchemicalenergy intoelectricalenergy,absolutelyessentialtooursociety,fromthesmallestwi-reless product to the largest grid-connected storage system. The fact that it can spontaneously deliver a current when its terminals are connected is explained by theoretical considerations coming from many fields of physics (thermo- dynamics, chemistry, electricity).

This article explains the operation of the electrolyte alone, then the electrode immersed in the electrolyte, and finally the complete battery.

Auteur(s)

  • Mikaël CUGNET : Ingénieur chercheur / Expert senior batteries - Université Grenoble Alpes, CEA, Liten, Campus Ines, Le Bourget-du-Lac, France

INTRODUCTION

Un accumulateur est un dispositif électrochimique complexe permettant de convertir l’énergie chimique, des matériaux actifs des électrodes qui le composent, en énergie électrique. Cette dernière est mise à disposition lors de la fermeture du circuit électrique reliant ses bornes positive et négative. L’accumulateur se distingue de la pile, en cela qu’il est rechargeable électriquement, au moyen d’un courant électrique circulant en sens inverse de celui de la décharge. Les accumulateurs peuvent être regroupés en batterie afin de satisfaire les exigences d’applications de plus en plus variées, dont notre société a besoin. Des plus petits produits sans fil aux plus gros systèmes de stockage raccordés au réseau électrique, en passant par l’électrification massive du transport, une large gamme d’accumulateurs, de tailles et de technologies variées, s’active pour fournir la puissance et l’énergie requises.

Le fait qu’un accumulateur puisse spontanément délivrer un courant, dès lors que l’on relie ses bornes, n’est pas sans poser un problème de sécurité évident. Il s’agit d’une alimentation électrique non interruptible, nécessitant une formation et une habilitation électrique à partir de certains seuils de tension et de quantité de charges stockées dans l’accumulateur, afin de garantir son exploitation sans danger. Au-delà des aspects sécuritaires, comprendre pourquoi ce courant est disponible spontanément nécessite de se plonger dans des considérations théoriques issues de nombreuses disciplines scientifiques : la thermodynamique, la physique, l’électrochimie, entre autres…

Tout d’abord, il est nécessaire de comprendre ce qu’est un électrolyte, car il est un composant indispensable de l’accumulateur. Les considérations chimi-ques relatives aux ions et au solvant peuvent donner au lecteur l’impression qu’il perd son temps, en étudiant des phénomènes se produisant à une échelle d’espace si éloignée de la réalité physique du quotidien qui l’entoure. Cependant, cette étape est primordiale, car elle pose les bases de concepts qui ont des répercussions sur les limites de l’accumulateur en fonctionnement.

Ensuite, vient l’étude de l’électrode. De par le fait qu’elle est plongée dans l’électrolyte, la notion d’interface peut être introduite, et avec elle, l’apparition d’un champ électrique. On commence petit à petit à comprendre la force électromotrice à l’œuvre, et sa dépendance à l’environnement (température et pression). Nous expliquons également pourquoi un potentiel est inaccessible seul, comment une électrode de référence peut nous permettre d’y accéder indirectement, et quel est le prix à payer. Hors équilibre, c’est-à-dire quand un courant traverse l’électrode, nous montrons que son potentiel électrique chute en raison de surtensions ayant des origines bien distinctes.

Enfin, l’accumulateur dans son ensemble est traité comme un système fermé, ayant ses propres caractéristiques, déterminées par la nature des électrodes et de l’électrolyte qui le composent. Nous abordons ses limites et la possibilité d’assembler plusieurs accumulateurs en batterie pour repousser toujours plus loin les limites.

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 93% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

KEYWORDS

Battery   |   electrolyte   |   electrode   |   rechargeable battery

VERSIONS

Il existe d'autres versions de cet article :

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/a-v2-d3351


Cet article fait partie de l’offre

Conversion de l'énergie électrique

(277 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Présentation
Version en anglais En anglais

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 95% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Conversion de l'énergie électrique

(277 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Sommaire
Sommaire

BIBLIOGRAPHIE

  • (1) - BOCKRIS (J.O.), REDDY (A.K.N.) -   Modern Electrochemistry 1: Ionics chapter Ion-Solvent Interactions.  -  Springer US Boston, MA, p. 35-224 (1998).

  • (2) - DAS (D.), MANNA (S.), PURAVANKARA (S.) -   Electrolytes, additives and binders for NMC cathodes in Li-ion batteries – a review.  -  Batteries, 9(4) (2023).

  • (3) - SHAKOURIAN-FARD (M.), KAMATH (G.), SANKARANARAYANAN (S.K.R.S.) -   Evaluating the free energies of solvation and electronic structures of lithium-ion battery electrolytes.  -  ChemPhysChem, 17(18), p. 2916-2930 (2016).

  • (4) - BOCKRIS (J.O.), REDDY (A.K.N.) -   Modern Electrochemistry 1: Ionics chapter Ion-Ion Interactions.  -  Springer US Boston, MA, p. 225-359 (1998).

  • (5) - BAZANT (M.Z.) -   Theory of chemical kinetics and charge transfer based on nonequilibrium thermodynamics.  -  Accounts of Chemical Research, 46(5), p. 1144-1160 (2013).

  • ...

1 Normes et standards

Union internationale de chimie pure et appliquée (International Union of Pure and Applied Chemistry, IUPAC) https://iupac.org/

HAUT DE PAGE

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 95% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Conversion de l'énergie électrique

(277 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS