#

Analyse et caracterisation

Analyse et caracterisation dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Analyse et caracterisation dans les livres blancs


Analyse et caracterisation dans les conférences en ligne


Analyse et caracterisation dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 avr. 2018
  • |
  • Réf : BE8532

Combustibles solides. Charbon

Les produits carbonés naturels, tels que charbon, houille, biomasse, ou transformés comme coke de houille, coke de pétrole, présentent une hétérogénéité de constitution qui exige à la fois des précautions spécifiques au cours des opérations d’échantillonnage, préparation des échantillons et lors des essais et analyses au laboratoire.La complexité chimique de ces matériaux, ainsi que les problématiques techniques depuis leur production à la mine et jusqu’à leur traitement final pour leur commercialisation, a nécessité la mise en œuvre de normes précises, constamment révisées, qui fixe les règles des bonnes pratiques et de la conduite à tenir pour déterminer avec rigueur et précision la qualité des combustibles.Cet article apporte une aide à une meilleure compréhension du comportement des combustibles solides et des critères pour définir leurs propriétés

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 avr. 2018
  • |
  • Réf : BE8856

Traitement des fumées

La nécessité de réduire les charges polluantes émises par les fumées s’inscrit dans une approche globale de protection de l’environnement. Après une introduction sur la nature de polluants et leurs impacts sur la santé humaine, l’article présente l’aspect réglementaire de contrôle des émissions dans l’atmosphère et des méthodes d’analyses de quelques polluants. Sont décrits ensuite les procédés de traitements des fumées. Du fait de mélanges complexes de composés à faibles concentrations, leur réduction nécessite une grande variété de technologies.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 avr. 2018
  • |
  • Réf : D3231

Caractéristiques des composants à semi-conducteur de puissance en vue de leur commande

Cet article décrit les caractéristiques électriques des principaux composants à semi-conducteur de puissance en lien avec les grandeurs électriques de commande. Il montre ainsi quels peuvent être les effets des caractéristiques du circuit de commande rapprochée sur les performances en conduction et en commutation des composants à semi-conducteur de puissance. Trois grandes familles de composants sont concernées : les thyristors et triacs qui se commandent principalement par l’injection d’un pic de courant de faible intensité et dont le blocage spontané peut être parfois amélioré par la commande ; les transistors à jonction bipolaire (BJT) et les thyristors ouvrables par la gâchette (GTO) qui nécessitent une commande en courant durant la phase de conduction et une extraction intense au blocage ; et enfin les composants à grille et entrée capacitive (MOSFET, IGBT et HEMT) dont les états de conduction sont déterminés par des niveaux de tension mais qui peuvent nécessiter des courants transitoires importants pour permettre des commutations rapides. L’article présente également les spécificités vis-à-vis de leur commande rapprochée des composants grand gap, disponibles aujourd’hui dans le commerce, à savoir les BJT et MOSFET SiC ainsi que les HEMT GaN.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 17 mai 2014
  • |
  • Réf : 0428

L’analyse de la valeur

Une solution innovante doit répondre à un nouveau besoin du marché ou améliorer une offre existante, tout en limitant les ressources mises en œuvre. L’analyse de la valeur (AV) permet de mobiliser les compétences requises dans une démarche structurée.

Sa spécificité tient dans la mise en œuvre du raisonnement « valeur », qui vise à augmenter l’utilité et/ou diminuer les coûts pour les parties prenantes :

  • « À quoi ça sert ? » : faciliter et guider l’expression des besoins des parties prenantes, indépendamment des solutions.
  • « Pourquoi ça coûte ? » : relier les coûts de la solution actuelle aux besoins pour repérer les coûts inutiles ou besoins trop coûteux et prioriser les changements.
  • « Changer quoi ? » : faciliter la recherche ciblée et le choix de solutions optimisées avec les parties prenantes, répondant aux besoins aux moindres coûts.

La (re)conception optimale d’un produit ou service avec la méthode d’analyse de la valeur, présentée par les normes AFNOR NF X50-100, 151 et 152 (cf. outil « Cadre normatif »), se fera donc en cinq étapes.

Pour chaque étape seront précisés les questions posées, les réponses recherchées, les sources de ces informations et les moyens de les collecter, ainsi que des outils aidant à leur collecte et leur analyse.

Méthodes, outils, pilotage et cas d'étude

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 03 mars 2012
  • |
  • Réf : 0618

Analyse fonctionnelle : classer et caractériser les fonctions - rédiger le cahier des charges fonctionnel

L’analyse fonctionnelle (AF) d’un produit est une base de travail pour réaliser le cahier des charges fonctionnel (CdCF) en répondant exactement au besoin de l’utilisateur. Elle peut aussi servir de base pour des études plus complètes comme l’analyse de la valeur (AV), l’AMDEC, etc.

Dans les étapes précédentes, vous avez :

Maintenant, il vous reste à classer et caractériser les fonctions d’un produit.

Plusieurs méthodes sont utilisables. En fonction de la complexité du système étudié et du domaine dans lequel vous êtes, adaptez la façon d’aborder le sujet aux méthodes décrites.

Le but est de réaliser le cahier des charges fonctionnel (CdCF) du produit et éventuellement évaluer les coûts par fonction de service (FS) et trouver des gains potentiels en fonction des solutions techniques choisies.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 16 avr. 2012
  • |
  • Réf : 0825

Choisir et mettre au point les méthodes d’essai avec le client

Vous avez été consulté pour fournir un équipement devant répondre à une fonction bien précise ; mais il n’existe pas toujours de méthodes officielles et objectives d’évaluation pour toutes les performances.

Le but de cette démarche est de vous mettre d’accord avec votre client sur le mode d’évaluation du résultat, car chaque projet doit pouvoir être sanctionné par une évaluation de la performance atteinte.

Cela suppose qu’au préalable le niveau à atteindre soit clairement exprimé et si possible chiffré selon des procédures d’essai à appliquer, en cours de déroulement de projet ou à la réception (voire après un délai contractuellement accepté).


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !