#

Energétique

Energétique dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Energétique dans les livres blancs


Energétique dans les conférences en ligne


Energétique dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 déc. 2017
  • |
  • Réf : BE8025

Air humide

L’air humide est un mélange de gaz contenant de la vapeur d’eau. Les propriétés thermodynamiques de ce mélange sont fortement influencées par la présence de la vapeur d’eau, qui peut également se condenser sous certaines conditions de température et de pression. La connaissance d’un paramètre descriptif de l’humidité est nécessaire pour caractériser l’état thermodynamique de l’air humide ; ce paramètre peut être la température de rosée, l’humidité relative, le rapport de mélange, la température humide, l’humidité absolue ou encore l’humidité spécifique. Cet article présente les définitions et relations entre les différentes grandeurs de l’air humide, les formules de calcul des grandeurs thermodynamiques (masse volumique, volume massique, enthalpie, etc.) et les principes de mesure des hygromètres les plus courants.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juin 2018
  • |
  • Réf : BE9734

Convertisseurs thermiques

En utilisant plusieurs sources de chaleur, les convertisseurs thermiques produisent de l’énergie mécanique, du froid ou encore de la chaleur. Le nombre de ces convertisseurs thermiques pour des systèmes dithermes ou trithermes est limité par la thermodynamique. Parmi les solutions les plus intéressantes pour l’énergétique, les systèmes dithermes comme les réfrigérateurs , les pompes à chaleur ,les moteurs thermiques , sont bien connus mais il existe  également des systèmes dithermes à compression-absorption. Les systèmes trithermes comprennent les systèmes à sorption ainsi que les systèmes à éjection, notamment le cycle transcritique au CO 2 à éjection.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 févr. 2018
  • |
  • Réf : W9001

Systèmes de production de vapeur

La disponibilité à tout instant de vapeur, l’obtention  d’un rendement énergétique maximum constituent des éléments fondamentaux du tableau de bord de tout responsable de centrale thermique et de ses adjoints. Parmi les paramètres impactant les niveaux de performances de ces deux objectifs, le traitement des eaux des chaudières peut être considéré comme du premier ordre au même titre que la combustion ou la maintenance préventive. Il est considéré comme à l’origine du tiers des arrêts de production non programmés avant la corrosion côté combustion.    Le but de cet article est de fournir au lecteur ,dont la formation ne le prépare pas forcément à comprendre et à critiquer un programme de traitement des eaux de chaudières, les éléments techniques lui permettant d’appréhender les différents aspects du sujet : -          Quels dysfonctionnements impactent la fiabilité et le rendement ? -          Quelles sont les solutions de traitements ? -          Comment construire un programme de suivi ? -          Comment être un partenaire adulte des sociétés de traitement des eaux 

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 25 févr. 2016
  • |
  • Réf : 0425

Pensez cycle de vie pour reconcevoir produits et services

« L’éco-conception est un enjeu national porté par la Direction générale de la compétitivité de l’industrie et des services (DGCIS), l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) et qui fait partie des investissements d’avenir pour le développement des entreprises françaises » (Extrait de la mission « Compétitivité durable des entreprises » de la DGCIS de 2011). La Loi de finances rectificative n° 2010-237 du 9 mars 2010 (Grand emprunt - Investissements d’avenir) a ouvert ainsi 250 M€ pour financer l’action « économie circulaire » qui inclut l’éco-conception. Derrière ces effets d’annonce, la conception durable (terme plus général qu’éco-conception) ou encore l’éco-innovation des biens, des produits et des processus s’avèrent être une orientation capitale pour la planète ainsi que pour notre pays. C’est également devenu un des objectifs de compétitivité majeur des entreprises de production de biens et de services, et une thématique de recherche importante des laboratoires universitaires.

La conception durable se définit, quand on se réfère à la définition originale de la durabilité, comme la conception d’un bien, d’un service ou d’un processus ayant des caractéristiques « soutenables ». Depuis quelques années, la conception durable bouleverse déjà considérablement les industries de biens et de services. Cette fiche repère a pour objectifs :

  • d’énoncer les enjeux et les grands principes de la conception durable de produits, services, procédés et organisations comme l’économie circulaire et la comptabilité des impacts environnementaux sur un cycle de vie ;
  • de proposer six axes de progrès en éco-innovation ou conception durable.

Méthodes, outils, pilotage et cas d'étude

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 27 avr. 2012
  • |
  • Réf : 0827

Optimiser les procédés afin d’atteindre rapidement le niveau de qualité et de rentabilité maximum

Vous venez de lancer une production d’objet ou de produit. Cette filière industrielle doit se trouver pérennisée pour une période assez longue.

Vous vous demandez, fort légitimement, si cette fabrication est réglée au maximum de sa capacité en termes de qualité (agrémentée d’un soupçon de coefficient rectificatif de robustesse) et de rentabilité économique.

Vous courez donc trois risques essentiels :

  • Ne pas vous situer au meilleur niveau de qualité : c’est là une possibilité de vous faire doubler par un concurrent dans le domaine ; même si votre niveau de qualité est suffisant, une optimisation vous permettra de « faire la course en tête » ; autrement dit, vous évitera de voir une concurrence apparaître, tout au moins, sur le plan de la qualité.
  • Manquer de robustesse dans le procédé : c’est le risque d’avoir vos paramètres réglés à un niveau tel que vous ne puissiez absorber des fluctuations inhérentes à une application industrielle ; cela débouche souvent sur une qualité fluctuante et donc un double risque : se faire déplacer par un concurrent plus stable dans ses productions ou des rebuts ou déclassés importants.
  • Le risque peut aussi être financier, si vous n’avez pas su optimiser les coûts, mais peut devenir capacitaire, c'est-à-dire qu’à partir d’un certain ratio de produits rebutés, vos installations ne seront plus en mesure de produire suffisamment d’objets ou de produits acceptables par le client.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 11 juin 2014
  • |
  • Réf : 1052

Booster ses recherches sur Google en soignant la formulation de sa requête

Google comprend-il bien votre requête ? Nous vous présentons dans cette fiche des méthodes permettant de choisir des mots clés appropriés. Nous reviendrons sur la façon dont Google comprend – mais aussi interprète – les termes que vous indiquez, et nous expliquerons comment tirer parti des opérateurs booléens pour élargir ou affiner votre stratégie de recherche.

Toutes les clefs pour maitriser la veille technologique


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !