#

Forme et structure de matériau

Forme et structure de matériau dans les livres blancs


Forme et structure de matériau dans les conférences en ligne


Forme et structure de matériau dans les ressources documentaires

  • ARTICLE INTERACTIF
  • |
  • 10 juil. 2020
  • |
  • Réf : NM3010

Nanomatériaux

Un objet de dimensions nanométriques a des propriétés différentes de celles du matériau macroscopique dont il est issu. Les nanomatériaux sont ainsi de plus en plus utilisés pour de nombreuses applications. Cependant ils se présentent souvent dans des états métastables tant du point de vue de leur structure cristallographique, de leur forme, que de leur composition. Cet article traite de la structure, de la morphologie et de la stabilité des nano-objets (nanoparticules, matériaux bidimensionnels, films minces, nanofils et nanotubes) indépendamment de leurs modes de préparation sans omettre l’influence du substrat (cas des nano-objets déposés) ou des objets voisins (effets collectifs). Ces effets doivent être compris voire maîtrisés afin d’optimiser l’élaboration et l’utilisation des nanomatériaux.

  • ARTICLE INTERACTIF
  • |
  • 10 juil. 2020
  • |
  • Réf : NM3011

Propriétés des nano-objets

Les propriétés d’un matériau de taille nanométrique diffèrent de celles du même matériau à l’échelle micro ou macroscopique. La taille en dessous de laquelle une propriété est modifiée dépend de la propriété elle-même, via une ou des longueurs caractéristiques. L’objet de cet article est de décrire quelques longueurs caractéristiques afin d’explorer les effets de taille et de forme sur les propriétés mécaniques, électroniques, optiques, de transport, magnétiques et thermodynamiques ou chimiques des nano-objets. Ces propriétés intrinsèques donnent lieu à des innovations dans de nombreux domaines industriels (médecine, énergie, environnement, transport, textile, industrie chimique, électronique…).

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mars 2022
  • |
  • Réf : PHA1502

Enzymologie structurale

Comprendre le fonctionnement des enzymes nécessite la connaissance de la structure stéréoélectronique de ces macromolécules biologiques formées de l’assemblage d’acides aminés. Les différentes techniques biochimiques et physico-chimiques mises en œuvre pour déterminer leur structure sont abordées. L’article comporte l’étude de trois enzymes aux caractéristiques structurales différentes : l’anhydrase carbonique, la glycogène phosphorylase et la protéase du virus de l’immunodéficience humaine (VIH).

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 07 août 2012
  • |
  • Réf : 0765

Quels sont les phénomènes en jeu dans un assemblage ?

Dans votre projet de conception, une ou plusieurs étapes font appel à l’assemblage. Vous souhaitez bien comprendre les phénomènes en jeu afin de mieux en contrôler le process ?

Cette fiche, la première d’une série consacrée à l’assemblage, vous donne l’essentiel des notions préliminaires dont la maîtrise est indispensable. Elle reste volontairement large, afin d’être applicable quels que soient les matériaux et la technologie utilisée.

Vous saurez ainsi :

  • identifier les paramètres clés intervenant dans l’assemblage ;
  • comprendre pourquoi un adhésif adhère à un substrat ;
  • reconnaître la mouillabilité d’un substrat et la compatibilité des adhésifs.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 04 mai 2012
  • |
  • Réf : 0872

Mettre en place une base de données matériaux

Construire une base de données de référence pour les matériaux et procédés d’une organisation est un enjeu en termes de conservation du patrimoine technique. Ce type de système permet en particulier de jouer un rôle important dans l’assurance qualité de la conception d’un produit.

Quels sont les enjeux d’une base de données matériaux ?

  • Gérer les données expérimentales (essais mécaniques, vieillissement…)
  • Structurer l’expertise interne et les retours d’expériences sur les matériaux
  • Calculer des propriétés matériaux à partir des données brutes d’essais
  • Obtenir une aide au dimensionnement, support au calcul et à la simulation
  • Réaliser des guides de choix matières et des comparaisons
  • Réaliser automatiquement des documents à partir de données capitalisées
  • Rechercher rapidement des données sur les matériaux

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 10 févr. 2015
  • |
  • Réf : 1419

Essais d’aptitude

Vous êtes dans un laboratoire accrédité, régulièrement audité par le Cofrac. Celui-ci exige que vous participiez à des essais d’aptitude. Pourquoi cette demande ? Pourquoi se référer à la norme ISO 17025 pour la justifier ? À quoi ces essais d’aptitude servent-ils ? Que faire s’il n’en existe pas pour l’analyte que vous dosez ?

La traçabilité des mesurages des laboratoires d’analyse physico-chimiques ou biochimiques est difficile à réaliser et il a fallu trouver des solutions spécifiques, comme l’explique la norme ISO 17025, à savoir :

  • réaliser des essais d’aptitude par comparaison interlaboratoires (CIL) ;
  • fabriquer des matériaux de référence certifiés (MRC) ;
  • identifier des méthodes primaires d’analyse.

L’objectif de cette fiche est de décrire les tests d’aptitude qui représentent la principale méthode employée par les laboratoires accrédités pour assurer une certaine forme de traçabilité et satisfaire à la norme ISO 17025.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !