#

III V

III V dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


III V dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 janv. 2012
  • |
  • Réf : BN3831

Approche de la sûreté des réacteurs nucléaires de génération III en France

, aujourd'hui multinationaux. La construction, dans différents pays, de réacteurs de génération III de même type facilite... III en France. Si les grands objectifs de sûreté pour ces réacteurs font aujourd'hui l'objet d... Les réacteurs de génération III bénéficient pleinement de ces réflexions et travaux... pour la conception et l'exploitation des réacteurs à eau sous pression de génération III . L'ensemble des barrières...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 nov. 2011
  • |
  • Réf : E2450

Transistors et circuits intégrés à hétérostructures (III-V)

qu'en microélectronique, et ce plus particulièrement dans le cas des matériaux III-V, grâce à la richesse des combinaisons... possibles d'éléments III et V, et pour bénéficier de la gamme très étendue des propriétés de transport... des semi-conducteurs III-V, dont GaAs, GaN et InP ne sont que les représentants les plus connus... en microélectronique, comprend des alliages combinant, en proportions égales, des atomes de la colonne III (Al, Ga, In...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 déc. 2009
  • |
  • Réf : P1492

Couplages chromatographiques avec la spectrométrie de masse. III

Le couplage de la chromatographie en phase liquide à la spectrométrie de masse (LC-MS) a connu plusieurs obstacles techniques à son développement, notamment celui de l’ionisation à pression atmosphérique. Cette technique est devenue l'un des outils d'analyse les plus puissants au service des chimistes et des biochimistes. Elle résout avec succès les problèmes analytiques les plus ardus, comme la ...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 17 juil. 2014
  • |
  • Réf : 0053

Distinguer la notion de servitude, de seuil bas et de seuil haut

Vous souhaitez éclaircir les termes employés pour qualifier les entreprises présentant des risques importants pour les personnes et pour l’environnement.

  • Quand parle-t-on d’une entreprise SEVESO ?
  • Quelle est la distinction entre seuil bas et seuil haut ?
  • Quel est le lien avec un établissement classé à autorisation avec servitudes (AS) ?

180 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations relatives aux installations classées pour la protection de l'environnement

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 08 nov. 2014
  • |
  • Réf : 1340

Comment intégrer les risques chimiques dans les études de danger

Vous gérez un site soumis à autorisation au titre des ICPE et vous avez donc une étude de dangers. Ce document recense les scénarios accidentels pouvant avoir des effets sur les riverains, ainsi que les mesures de maîtrise des risques mises en œuvre dans l'établissement.

Cette fiche va vous permettre de dérouler une méthode d'évaluation des dangers et d'analyse des risques liés aux produits chimiques stockés et aux réactions chimiques mises en œuvre dans votre établissement.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 17 juil. 2017
  • |
  • Réf : 1632

Inventions de salariés : la rémunération du salarié

Les inventions réalisées en France sont majoritairement le fait de salariés du privé ou d’agents publics. La loi prévoit un système de classification de ces inventions qui constitue concrètement la clé de répartition des droits afférents entre le salarié et l’employeur. Lorsque le droit de déposer une demande de brevet est attribué à l’employeur, la loi prévoit une contrepartie pécuniaire au bénéfice du salarié :

  • une prime de résultat appréhendée comme un supplément de salaire, désignée sous le terme de « rémunération supplémentaire », lorsque l’invention a été réalisée conformément à la mission inventive dont est investi le salarié (dite « invention de mission ») ;
  • une créance de somme d’argent, désignée sous le terme de « juste prix », lorsque l’invention a été réalisée à l’occasion de la relation de travail sans pour autant que le salarié ait reçu de mission inventive (dite invention « hors mission attribuable », sous-entendu à l’employeur).

Cette fiche a pour objectif de présenter les principes et pratiques qui président au calcul de la rémunération supplémentaire et du juste prix.

Les fiches pratiques pour protéger vos innovations.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !