#

Q ToF

Q ToF dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Q ToF dans les livres blancs


Q ToF dans les conférences en ligne


Q ToF dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 déc. 2014
  • |
  • Réf : P2618

Spectrométrie de masse d'ions secondaires : SIMS et ToF-SIMS

. La spectrométrie par temps de vol (ToF-SIMS) s'est considérablement développée, ce qui rend les appareils ToF-SIMS... sur les appareillages ToF-SIMS en détection d'ions secondaires moléculaires. En conséquence, cet article tient compte... .W.) - Introduction to secondary ion mass spectrometry (SIMS). BENNINGHOVEN (A.), RÜDENAUER (F.G.), WERNER (H... depth profiling and bulk impurity analysis. VICKERMAN (J.C.), BRIGGS (D.) (Éditeurs) - ToF-SIMS...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mars 2015
  • |
  • Réf : P2619

Spectrométrie de masse d'ions secondaires : SIMS et ToF-SIMS

(ToF-SIMS) et des moyens d'imagerie à deux et trois dimensions obligent en outre à adapter...  618] « Spectrométrie de masse d'ions secondaires : SIMS et ToF-SIMS. Principes et appareillages... . Elle est pratiquée systématiquement en ToF-SIMS, où le passage d'un mode à l'autre est plus aisé... atomique) lorsque la profondeur analysée est très petite (ToF-SIMS). Cette définition doit être assortie d...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : RETOUR D'EXPÉRIENCE
  • |
  • 10 janv. 2016
  • |
  • Réf : REX14

« Good to Know » ou l'adoption des pratiques digitales par le réseau de Randstad

« Good to Know » or the adoption of digital activities in Randstad sales network... utilization of a specialized software to facilitate the change adoption by people initially resisting to it... -vous chaque jour à la plateforme « Good To Know » et gagnez des étoiles de connexion et des clés de connaissance...  : « J'ai hâte de pouvoir retrouver le Good To Know quotidien. » ; la simplicité et la brièveté...

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 19 mai 2014
  • |
  • Réf : 0423

Effectuer un choix ou donner un poids entre alternatives de solution

Dans les projets de conception innovante, lors des phases d’analyse fonctionnelle et au sein d’une approche analyse de la valeur, vous serez à plusieurs reprises en situation soit de comparer des alternatives comme des concepts de solutions innovantes, soit d’attribuer un poids (un pourcentage d’importance) à des situations d’usage, à des fonctions de services ou à des segments de clients de votre produit ou service. Il s’agit donc de savoir déterminer un jeu de poids ou de choisir une meilleure alternative.

Des techniques dites de « tri croisé » existent et sont assez couramment utilisées par les praticiens pour déterminer des poids. Vous utilisez même peut-être un logiciel qui vous aide à générer des poids ou à hiérarchiser l’importance de solutions ou de fonctions. Or, il faut se méfier de ces techniques de « tri croisé », car elles déforment l’avis des experts et peuvent aboutir à des résultats erronés. Pourtant, des méthodes simples et exactes, aussi faciles d’utilisation à l’aide d’une feuille de calcul Excel®, existent et sont connues depuis quarante ans. Elles se dénomment « comparaisons par paires » et sont à l’avènement de l’aide à la décision multicritères (ADMC) comme domaine d’étude.

Cette fiche a pour but de vous aider à :

  • comprendre pourquoi les méthodes de tri croisé sont erronées ;
  • vérifier que votre logiciel utilise une méthode de pondération correcte ;
  • proposer deux méthodes de comparaison par paires simples ;
  • pratiquer la méthode à l’aide d’exemples et d’une première feuille de calcul Excel fournie.

Méthodes, outils, pilotage et cas d'étude

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 04 mai 2012
  • |
  • Réf : 0622

L’analyse fonctionnelle : rechercher les gains par fonction

Vous devez « reconcevoir » ou créer un produit ou système répondant au besoin de l’utilisateur. Pour cela, vous avez identifié et caractérisé toutes les fonctions de service et trouvé les fonctions techniques correspondantes.

Après un travail de recherche de solutions, vous avez trouvé tous les composants et les solutions technologiques correspondantes pour réaliser les fonctions techniques.

Chaque composant possède une valeur marchande et représente un coût. Avec un tableau simple de correspondance appelé « matrice transfert », vous allez calculer le coût de réalisation d’une fonction technique (FT) (cf. fiche Évaluation des coûts par fonction).

Nous allons maintenant raisonner sur les fonctions de service (FS).

Déterminez le coût de réalisation du besoin de l’utilisateur grâce au lien entre les fonctions techniques et les fonctions de service (FS).

À ce stade, trouver le gain potentiel sur chaque fonction de service (FS) devient simple.

  • Quels sont les principes à respecter ?
  • Sur quelles fonctions peut-on faire des gains ?
  • Quelles sont vos marges de manœuvre pour faire au mieux ?

L’utilisateur accorde une importance à chaque fonction (valeur d’estime), à vous :

  • de trouver la valeur et donc la dépense maximum de l’utilisateur pour chaque fonction appelée « coût objectif » ;
  • d’analyser les écarts entre les coûts constatés (devis ou prix réel en production) et les coûts objectifs représentatifs des utilisateurs que vous souhaitez viser.

C’est une partie de l’analyse de la valeur que vous abordez.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 18 juin 2015
  • |
  • Réf : 1437

Évaluation des incertitudes de mesure par la méthode dite de « simulation numérique »

Les résultats de mesure ne sont pas parfaits. Chaque mesure est entachée d’une erreur qu’il convient de savoir estimer. En effet, de nombreuses décisions sont directement fondées sur des résultats de mesure. Il est donc important de pouvoir maîtriser le doute que l’on a sur la valeur du mesurande caractérisé. L’incertitude que l’on associe alors à un résultat de mesure permet de fournir une indication quantitative sur la qualité de ce résultat. Cette information est essentielle pour estimer la fiabilité d’un résultat de mesure.

Avant 2008, pour estimer les incertitudes de mesure, une seule technique était à notre disposition : le GUM, basé sur la propagation des variances. Aujourd’hui, la technique de Monte-Carlo complète le GUM sous la forme d’un supplément 1. Cette technique n’est pas très complexe à mettre en place et reprend les grandes étapes du GUM.

Le GUM est en pleine évolution, la prochaine révision va complexifier l’application de celui-ci. De ce fait, la technique d’évaluation d’incertitudes par Monte-Carlo prend de plus en plus d’importance et pourrait devenir la méthode de référence.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !