#

QR5kWWKqXd5KGvmWUveto6KdYezrawohnD0MtjJOY27joCECsc8oul8SxjuIXMZQ

QR5kWWKqXd5KGvmWUveto6KdYezrawohnD0MtjJOY27joCECsc8oul8SxjuIXMZQ dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


QR5kWWKqXd5KGvmWUveto6KdYezrawohnD0MtjJOY27joCECsc8oul8SxjuIXMZQ dans les livres blancs


QR5kWWKqXd5KGvmWUveto6KdYezrawohnD0MtjJOY27joCECsc8oul8SxjuIXMZQ dans les conférences en ligne


QR5kWWKqXd5KGvmWUveto6KdYezrawohnD0MtjJOY27joCECsc8oul8SxjuIXMZQ dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juin 1990
  • |
  • Réf : K535

Constantes thermodynamiques

 : T c  = 405,6 K ;  p c  = 11,27 MPa ;  ω  = 0,252 ;  µ  = 1,5 D Coefficients d’Harlacher : A H  = 51... des tables numériques : d’où : Z T  = 0,048 8 + 0,283 (– 0,011 7) + 0,457 (– 0,016 6... ) = 0,037 9 et : α V  = 0,037 9/ 0,070 5 × 350 = 1,536 × 10 –3  K –1 Exemple 2 calcul d... , T c  = 365 K, p c  = 45,6 atm, ω  = 0,148, µ  = 0,4 D. Les valeurs calculées seront à comparer...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • Réf : TBA2710

Données générales sur les calculs de climatisation

cas et entre les deux points C et D : Qs = 60,5 – 49,5 = 11 kJ... /kg. La différence d’enthalpie est ici de la chaleur totale (Qt somme de Qs + QI) : 65 – 41 = 24 kJ/kg (6,7 W/kg... de vapeur introduite par kg d’air est de 8,5 – 2 = 6,5 g/kg. Dans la figure 9... utilisées La chaleur spécifique de l’air sec Elle est de 0,29 W/kg.K d’air...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • Réf : TBA2725

Les bilans thermiques d’été et d’hiver

,47 0,21 à 0,53 2,5 à 2,8... 6 + 12 + 6 0,27 à 0... 6 7 8... ) 4 5 6...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 05 oct. 2011
  • |
  • Réf : 0445

Le 5S, démarche d’amélioration continue

Vous voulez vous lancer dans une démarche de qualité totale ou d’amélioration continue ? Vous ne supportez plus le désordre dans l’atelier ou dans votre classement informatique ? Vous cherchez un moyen efficace d’y parvenir ? La démarche 5S permet de mettre en place un terrain de travail fonctionnel régi par des règles simples, efficaces et participatives.

La méthodologie s’applique à tous les services de l’entreprise : entrepôt, atelier, bureaux, magasin, au sens le plus large en incluant les couloirs et allées. Elle s’applique aussi à tous les types de structure : industries, pharmacie, commerce, gares, etc.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 13 oct. 2011
  • |
  • Réf : 0446

Les « 5 Pourquoi ? », outil d’aide à la résolution de problème

Que vous soyez confronté à un problème simple ou complexe, il est important de ne pas se limiter aux causes apparentes du problème pour pouvoir proposer des solutions adaptées et pérennes. Le moyen pour y arriver est d’identifier les causes fondamentales ou causes racines du dysfonctionnement. La méthode des « 5 Pourquoi ? » est un outil simple d’utilisation pour mettre en évidences ces causes racines rapidement.

Associé à un diagramme d’Ishikawa, l’outil « 5 Pourquoi ? » vous permettra d’avoir une vision plus précise et structurée des causes ayant engendré la situation, plus particulièrement dans les situations complexes, où certaines causes ne sont pas intuitives.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 12 oct. 2018
  • |
  • Réf : 0464

Utiliser la méthode 8D pour supprimer le risque de récurrence d’un problème

Vous êtes confronté à un problème et cherchez à le résoudre, mais vous hésitez à initialiser la démarche 8D (Ford Motor Company sont à l’origine de la méthode – 1987) et vous avez raison ! Si la démarche est performante, il faut prendre conscience qu’elle nécessite aussi des ressources compétentes dans la méthode elle-même et dans le ou les domaines concernés par la problématique. Pour ces raisons, elle doit être réservée à certains types de problèmes. Avant de détailler les 8 disciplines (8 Do), à mener à bien pour voir les résultats de la méthode, il est important de vérifier l’éligibilité du problème rencontré.

Vous trouverez dans cette fiche la description des activités inhérentes à chaque discipline ainsi que les pièges à connaître.

Amélioration des performances, Certification ISO 9001, Management intégré...


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !