#

Qu’est ce que la cuisine moléculaire

Qu’est ce que la cuisine moléculaire dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Qu’est ce que la cuisine moléculaire dans les livres blancs


Qu’est ce que la cuisine moléculaire dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 2015
  • |
  • Réf : F1015

Gastronomie moléculaire

éducatives de la gastronomie moléculaire, ainsi que les applications techniques que sont la cuisine... moléculaire et la cuisine note à note, font l'objet d'un autre article  [F 1 016]). Son objet... ). Pourquoi la gastronomie est-elle si souvent confondue avec la cuisine moléculaire ? D'une part, le mot « gastronomie... La gastronomie moléculaire est la discipline scientifique qui explore les phénomènes...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 2015
  • |
  • Réf : F1016

Gastronomie moléculaire

, au lycée ou dans l'enseignement supérieur. Pour les applications techniques, la «cuisine moléculaire» (une... , on se limitera aux innovations techniques, en envisageant d'abord les applications en cuisine moléculaire... nommée « cuisine moléculaire » en 1999. La presse se fit alors un large écho des avancées... de « cuisine moléculaire » a été initialement donné en anglais sous deux formes : molecular cooking...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juin 2001
  • |
  • Réf : F1140

Contrôle bactériologique in situ dans les unités de cuisine collective

agroalimentaires (fabrication) et en cuisines collectives (distribution), réglementaires ou non, ne sauraient... ’application Les cuisines collectives (fabrications, préparations, condition- nements) En effet...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 10 sept. 2012
  • |
  • Réf : 0874

Maîtriser les risques et opportunités du projet (MDR)

Lorsque l’Institut pour la sûreté de fonctionnement est devenu l’Institut pour la maîtrise des risques (IMDR), il y a eu discussion pour savoir si l’on pouvait vraiment « maîtriser les risques », compte tenu de leur caractère souvent imprévisible.

Approche simple et pratique : on ne peut évidemment pas contrôler le futur de systèmes technico-humains, compte tenu du libre arbitre, de l’effet papillon et autres notions de ce type. Au mieux, on maîtrise un risque (négatif) comme on maîtrise un cheval ou un félin :

  • nous avons la connaissance et les moyens nécessaires pour nous rendre compte à temps de tout comportement « anormal » : observation et symptôme sont les maîtres mots ;
  • l’environnement dans lequel évolue le système dompteur-cavalier/animal est soit partiellement contrôlable, soit contraint (une cage, un manège, un respect de l’autorité, etc.).

En projet, l’emploi de « maîtrise » est adapté : in fine, les acteurs s’intéresseront davantage aux bénéfices attendus de la prise de risque qu’à la couverture nécessaire des dangers potentiels.

Cette fiche pratique sur le processus de management du risque le plus important pour un chef de projet rappelle les éléments essentiels à mettre en place ainsi que les exigences minimales vis-à-vis des acteurs du risque. Elle considère les risques menaces autant que les risques opportunités : pas de projet sans prise de risque.

Gestion et pilotage du projet : les fiches pour évaluer, planifier, communiquer, capitaliser

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 28 mai 2015
  • |
  • Réf : 1477

Comprendre les stratégies d’innovation frugale

La globalisation des marchés, la croissance rapide des pays émergents, le défi de la conception durable des produits et services et les besoins des populations à bas revenu sont autant d’enjeux qui incitent les entreprises à chercher de nouvelles formes d’organisation et d’innovation pour y répondre. Les courants de recherche actuels s’intéressent à l’innovation frugale comme une réponse possible à ces enjeux.

L’innovation frugale est définie par la recherche d’une économie d’usage et de dépense tout au long du cycle de vie d’un produit. Elle passe par la simplification des fonctionnalités d’un produit pour pouvoir répondre à un besoin essentiel des utilisateurs finaux tout en réduisant les coûts. À l’origine élaboré dans les pays en développement, le concept de frugalité est aujourd’hui intégré par de nombreuses entreprises occidentales dans leur démarche de développement durable.

Cette fiche permet de faire ressortir les principes clés qui sous-tendent la conception de produits frugaux. Sans être une méthodologie à proprement parler, elle vous permettra de mieux appréhender le concept d’innovation frugale grâce à quelques exemples et en insistant sur :

  • l’aspect central des utilisateurs, des usages et des environnements sociotechniques qui définissent la frugalité du nouveau produit ;
  • l’importance de penser l’innovation frugale à la fois par le produit final et par son procédé de fabrication ;
  • la volonté de déployer l’innovation frugale à plus large échelle, de façon à maximiser l’impact social et économique.

Méthodes, outils, pilotage et cas d'étude

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 28 oct. 2015
  • |
  • Réf : 1509

L’essor des objets connectés : Introduction

L’essor des objets connectés constitue un enjeu commercial important – le marché est estimé à 7 100 milliards de $ en 2020 (cf. Leonsis, T. An Exciting Time for the Internet of Things – 2014, WallStreet Journal) mais il suscite également de nombreuses interrogations.

Par définition, un objet connecté est un objet capable de communiquer et d’interagir avec un autre objet ou via internet. C’est un objet physique qui remplit une ou plusieurs fonctions dans le monde réel (par exemple, se laver les dents) mais qui, relié en numérique, propose de nouveaux services (les statistiques de brossage, des conseils bucco-dentaires).

Nous soulignons ici les grandes lignes de ces enjeux et de ces limites pour introduire les articles des experts sur le sujet.

L’activité de veille permet de rester informé sur ces nouveaux objets qui prennent de plus en plus de place dans notre vie quotidienne et qui évoluent au rythme des nouvelles technologies, quotidiennement.

Toutes les clefs pour maitriser la veille technologique


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !