Thermodurcissable - Glossaire | Techniques de l'Ingénieur
#

Thermodurcissable

Thermodurcissable dans l'actualité

Toute l'actualité


Thermodurcissable dans les conférences en ligne


Thermodurcissable dans les ressources documentaires

  • ARTICLE INTERACTIF
  • |
  • 10 mars 2021
  • |
  • Réf : AM3670

Fonctionnement et utilisation des co-malaxeurs

Dans le domaine du mélange en continu, l’extrusion bivis est parfois concurrencée par l’utilisation de co-malaxeurs, qui sont des extrudeuses monovis dotées d’une cinématique et d’une géométrie très particulières. Dans cet article, la configuration d’un co-malaxeur sera présentée en détail. Son mode de fonctionnement (cinématique de la vis, rôle des doigts de malaxage, mode d’écoulement, etc.) sera ensuite explicité. L’influence des paramètres opératoires sur la température, le taux de remplissage et les temps de séjour sera alors décrite, avant d’introduire quelques aspects concernant la modélisation des écoulements dans ces extrudeuses particulières.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 oct. 2009
  • |
  • Réf : AM3714

Fabrication des mousses en polyuréthane

Les polyuréthanes, polymères thermodurcissables, occupent une place privilégiée dans l'industrie. Ils résultent de la réaction de polymérisation chimique d'un isocyanate avec des groupements portant un hydrogène mobile (principalement des groupements hydroxyle), par exemple des fonctions alcool. Pour obtenir des matériaux alvéolaires, il faut coupler cette réaction exothermique à un dégagement gazeux (chimique ou physique) qui permet la création d'alvéoles de gaz en surpression au sein du polymère (donc son expansion ) tant que le polyuréthane n'est pas complètement polymérisé. Les propriétés finales de la mousse de polyuréthane dépendent des composants chimiques (diphénylméthane diisocyanates DMI ou toluylène diisocyanates TMI), de l'agent gonflant, des conditions du procédé (température, pression, hygrométrie) et de la nature des parements du moule (effet de peau important). Grâce aux développements constants de nouvelles formulations (nouveaux monomères, nouveaux catalyseurs et ajouts d'autres substances), les polyuréthanes sont aujourd'hui fabriqués avec une grande variété de textures et de duretés. Cependant, du fait de la complexité des couplages thermo-chemio-rhéologiques prenant place lors de la mise en œuvre ainsi que de la géométrie parfois complexe des moules utilisés, le contrôle et l'optimisation des procédés s'avère difficile. Les modèles analytiques que l'on peut trouver dans la littérature sont insuffisants pour rendre compte de la complexité des phénomènes. Du fait de la concomitance des mécanismes (réactions chimiques, évolution rapide et hétérogène de la température, couplages rhéologiques forts, écoulements 3D), seul un modèle incluant tous ces éléments a une chance de décrire ce type de procédé. L'objectif de ce dossier est donc la mise en place, du point de vue de l'ingénieur, d'un protocole systématique d'identification des paramètres thermomécaniques majeurs du polyuréthane alvéolaire ainsi que leur emploi dans un modèle 3D, présenté ici, apte à rendre compte de l' évolution des propriétés d'une mousse polyuréthane au cours du procédé et capable de prédire, au moins en moyenne, la microstructure cellulaire de la mousse .


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !