Logo ETI Quitter la lecture facile

Décryptage

10 chiffres sur les vapoteurs français

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) a rendu publique une vaste enquête sur la consommation de cigarette électronique en France. Bilan sur l’évolution de la "e-cig" entre 2010 et 2014.

26 % ont essayé

Soit 12 millions de Français qui ont testé la cigarette électronique. Connue par 99 % des Français, la cigarette électronique a donc attisé la curiosité de plus d’un Français sur quatre.

6 % vapotent

S’ils ont été nombreux à essayer, seuls 3 millions de personnes, âgées entre 15 et 75 ans, vapotent régulièrement. Seulement 3 % des Français vapotent tous les jours, soit environ 1,5 million de personnes.

3,5 % d’hommes

La e-cig séduit plus les hommes que les femmes. Elles ne sont que 23 % à avoir testé contre 29 % des hommes, et restent moins nombreuses à vapoter occasionnellement puisqu’elles ne sont que 5 % contre 7 % chez les hommes. Les françaises sont 2 % à vapoter quotidiennement quand les hommes sont 3,5 %.

25-34 ans est la tranche d’âge la plus utilisatrice

8 % des 25-34 ans vapotent. La cigarette électronique est beaucoup plus utilisée par les jeunes, les séniors de 65-75 ans n’étant que 2 % à vapoter.

9 % vapotent depuis plus d’un an

En 2014, 47 % des adeptes de la e-cig le sont depuis moins de 3 mois. La moyenne d’ancienneté d’utilisation est de 4 mois. Finalement, seuls 9 % des vapoteurs le sont depuis plus d’un an.

64 bouffées/jour

Les vapoteurs quotidiens inhalent en moyenne 64 bouffées. Plus précisément, les fumeurs réguliers respirent 50 bouffées, les occasionnels 72, les ex-fumeurs 60 et ceux n’ayant jamais fumé 31.

86 % préfèrent les e-cig avec nicotine

La grande majorité des vapoteurs utilisent des modèles avec nicotine.

98% des vapoteurs sont des fumeurs ou ex-fumeurs

Clairement, la cigarette électronique a séduit les fumeurs qui y voient une occasion d’arrêter de fumer ou de limiter le tabagisme classique, tout en gardant la notion de plaisir.

0,9 % d’ex-fumeur ont réussi à arrêter de fumer grâce à la cigarette électronique.

L’enquête permet d’estimer l’impact de l’utilisation de la e-cig sur l’arrêt du tabac. Ce sont donc près de 400 000 personnes (15-75 ans) qui ont arrêté de fumer, au moins temporairement.

8,9 cigarettes en moins chaque jour

À défaut d’arrêter complètement le tabac, vapoter permet aux fumeurs de réduire leur consommation quotidienne de cigarettes standard de 8,9.

71 % vapotent car cela coûte moins cher

La cigarette électrique permet, selon les fumeurs vapoteurs, de faire des économies. C’est une des raisons principales qui les fait délaisser la cigarette standard au profit de la cigarette électronique. Mais deux tiers d’entre eux se justifient aussi par le fait que la e-cig est moins mauvaise pour la santé. Une idée partagée par les ex-fumeurs à 80 %.

Retrouvez l’intégralité de l’enquête Baromètre Santé 2014 de l’INPES ici.

Par Audrey Loubens

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !