Logo ETI Quitter la lecture facile

Décryptage

Ces substances du quotidien favorisent le cancer du sein

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

Des chercheurs américains ont établi une liste de dix-sept substances particulièrement cancérigène pour la femme.

C’est la première fois qu’une telle liste est dressée. 17 substances sont clairement identifiées comme à risque pour les femmes car à l’origine d’un risque accru de développer un cancer du sein. C’est la première fois que le risque chimique est pris en compte dans la probabilité de développer un cancer du sein. Parue dans Environmental Health Perspectives, l’étude prouve que les produits chimiques qui induisent des tumeurs mammaires chez les rats sont impliqués dans le cancer du sein chez l’homme.

Or, comme le déplore Julia Brody, directrice générale du Silent Spring Institute et co-auteure de l’étude, « Toutes les femmes […] sont exposées à des substances chimiques qui pourraient accroître leur risque de cancer du sein mais malheureusement ce lien est très largement ignoré ».

Si la toxicité de différents produits est connue, la particularité de ces substances est qu’elles font partie de notre quotidien. Les femmes y sont donc exposées de manière chronique, répétée et multiple. Ces produits cancérigènes sont présents dans les échappements des véhicules, les produits ignifugés, les textiles antitache, les dissolvants, les décapants à peinture ainsi que dans les dérivés de désinfectants utilisés pour le traitement de l’eau.  Il y a donc urgence à informer les femmes pour qu’elles apprennent les  bons gestes pour limiter leur exposition. Le cancer du sein est le cancer le plus diagnostiqué dans le monde chez les femmes avec 2,89 millions de cas selon l’Institut National du Cancer. On sait aussi qu’ 1 femme sur 9 développera un tel cancer, et 1 femme sur 27 en mourra. 

Suite à cette étude, les auteurs ont établi une liste de 7 conseils de prévention : éviter de respirer les émanations de carburant, ne pas acheter de mobilier en mousse de polyuréthane ou ayant subi un traitement ignifugé, cuisiner avec la hotte en marche, limiter la consommation d’aliments carbonisés comme ceux cuits au barbecue, filtrer l’eau avec un filtre à charbon, ne pas posséder de tapis résistant aux tâches, s’assurer que son teinturier n’utilise pas de perchloroéthylène, investir dans un aspirateur avec filtre HEPA à particules. Autant de nouvelles habitudes qui protégeront les femmes.

Par Audrey Loubens

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !