Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

De la graisse humaine pour remplacer l’essence ?

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

Un homme d'affaire norvégien envisage très sérieusement de profiter du goût des américains pour la liposuccion afin de produire un biocarburant à partir de graisses humaines.

Le jour ou le dernier litre de pétrole sera retiré du sous-sol terrestre n’est pas encore arrivé. Les estimations varient selon les sources. De même en ce qui concerne les réserves pétrolières du sous-sol, personne ne peut dire de façon certaine leur volume.

Ceci étant dit, de nombreux chercheurs explorent les pistes de l’énergétique post-pétrole. Biocarburant, éolien, solaire… les idées sont nombreuses, variées, mais à l’heure actuelle une chose est sûre : nous n’avons pas encore trouvé un quelconque carburant prêt à remplacer le pétrole.

Cependant, les idées ne manquent pas. La dernière en date est l’oeuvre de l’homme d’affaire norvégien Lauri Venoy. La Norvège produit du biodiesel à partir d’huiles de cuisson usées et d’huiles de possion. L’idée de cet entrepreuneur norvégien est de remplacer ces graisses par de la graisse… humaine. 

Plus concrètement, Mr Venoy voudrait collaborer avec les Etats-Unis, grand fournisseur de graisse humaine s’il en est. En effet, en 2006, 326 000 liposuccions étaient pratiquées aux Etats-Unis, pays où 60 % des habitants sont considérés en surpoids.

La graisse humaine comme énergie renouvelable ?

L’entrreprise de Lauri négocie en ce moment avec plusieurs centres hospitaliers pour constituer des stocks. Mr Venoy a obtenu il y a peu d’un hôpital de Miami le droit de récupérer 11 500 litres de graisse huamine par semaine. Après transformation, il en découlerait 10 000 litres de biodiesel !

Mais il y a un hic : pour le moment, la législation américaine prévoit l’incinération des déchets de liposuccion. 

Cela ne fait pas perdre le sens de l’humour à Mr Venoy, qui a déclaré qu’ « il faudrait inciter les gens à manger de plus en plus afin de permettre la fabrication de ce nouveau carburant ».

Par Pierre Thouverez

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !