Logo ETI Quitter la lecture facile

Eco-Laserfact initie les industriels à l’usinage laser

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

Tout industriel ayant un besoin en solution laser pourra solliciter les membres de ce groupement.

Tout industriel ayant un besoin en solution laser pourra solliciter les  membres de ce groupement.

« Notre objectif est de promouvoir les technologies laser à vocation verte, c’est-à-dire qui permettent de faire des économies d’énergie ou de matière par exemple », résume Yannick Lafue, Manager des programmes collaboratifs et Européens chez Irepa Laser. Lancée depuis le mois de mai, cette initiative baptisée Eco-Laserfact (ECO-efficient LASER technology for FACTories of the future), regroupe des académiques et des centres de transferts de Belgique (Multitel, Sirris, Vito, Cluster photonique wallon), d’Angleterre (EPIC, University of Cardiff, University of Birmingham), d’Allemagne (Karlsruher Institut für Technologie ) et de France (Irepa Laser).

Ici, pas question de développement R&D. La vocation d’ Eco-Laserfact est double. D’une part fédérer les centres de recherches situés dans la région Nord-Ouest de l’Europe (NWE) et actifs dans le domaine de la microfabrication. D’autre part diffuser le savoir auprès des industriels et notamment des PME de façon à leur faire découvrir des solutions de micro-usinage laser puis les aider à mettre en place. Les trois domaines cibles sont l’additive manufacturing, le micro manufacturing et l’assemblage de polymères.

Le transfert d’expertise des centres de recherches et laboratoires vers les PME est réalisé via l’organisation d’évènements ouverts au public pour la dissémination, la formation et le transfert de connaissances et par la mise à disposition de moyens et d’expertise via le réseau transnational (NoE).

Ainsi, tout industriel qui en fera la demande pourra bénéficier d’un accompagnement spécifique, et ce gratuitement : les instituts adhérents les aideront à valider des solutions de fabrication en intégrant les dernières avancées de la recherche. Sur la base des différents équipements des instituts, une plate-forme destinée aux tests de faisabilité est notamment mise à disposition.

« Face à un besoin technologique particulier, nous analysons la demande de l’industriel. Une fois celle-ci validée, nous l’invitons à passer trois ou quatre jours chez l’un de nos membres pour réfléchir concrètement à son besoin. Cet accompagnement va servir à mettre le pied à l’étrier de l’industriel, à débugger une technologie laser… » explique Yannick Lafue.

Par Audrey Loubens, journaliste scientifique

Contact : Yannick Lafue, yl@irepa.u-strasbg.fr
 

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !