Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Et les 7 minéraux les plus toxiques sont…

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

Arsenic, mercure, sulfate de cuivre sont autant de substances toxiques contenues dans des cristaux ou des roches. Bien qu’ils se présentent sous la forme de magnifiques cristaux, certains minéraux doivent être manipulés avec une grande précaution.

Chalcantite

Sous des aspects bleutés séduisants parfois nuancés de vert, la chalcantite est en fait du sulfate de cuivre hydraté. Translucide, ce minéral est souvent sous forme d’agrégats, stalactitiques ou fibreux. Attention, le sulfate de cuivre est nocif en cas d’ingestion et irritant en cas de contact.  Cette dangerosité lui a valu le surnom de vitriol de Chypre. 

Cinabre

La formule du Cinabre est simple : HgS. Vous aurez reconnu du sulfure de mercure, le minerai de mercure le plus commun dont les gisements sont malgré tout exploités depuis des millénaires. La présence du mercure, métal neurotoxique et néphrotoxique en font un poison redoutable. Pas étonnant qu’il soit aussi rouge que la pomme croquée par Blanche-neige.

Orpiment

Après le mercure, voilà l’arsenic. L’orpiment n’est rien d’autre que du trisulfure d’arsenic, avec des traces de mercure, de germanium et d’antimoine. De couleur jaune, les cristaux peuvent atteindre 10 cm. Véritable cocktail de minéraux toxiques, il n’est plus utilisé comme pigment. L’industrie s’en sert dans les semi-conducteurs.

Pharmacolite

Ce cristal blanc est un arséniate de potassium et de fer hydraté. Le nom de ce gypse signifie « pierre-poison », en référence à l’arsenic qu’elle contient. 

Réalgar

Encore de l’arsenic dans ce sulfure de formule  As4S4.  Sous l’effet de la lumière, le réalgar devient du pararéalgar, parfois confondu avec de l’orpiment (As2S3) du fait d’une structure similaire. La teinte de ce minéral est rouge et il était utilisé comme pigment jusqu’à la fin du 19ème. Le réalgar tient son nom de son autre utilisation plus radicale en tant que mort-aux-rats.

Hutchinsonite

Non, le nom de ce minéral n’est pas un hommage à la série américaine Starsky et Hutch mais au minéralogiste anglais Arthur Hutchinson. L’hutchinsonite est composée de sulfure de plomb, thallium et arsenic avec des traces d’argent et d’étain. Sous forme de cristaux, on en trouve dans des veines hydrothermales, ces circulations de fluides chauds en lien avec la cristallisation d’un magma ou une fin d’éruption volcanique.

Kryptonite

Cette pierre d’origine extra-terrestre peut prendre différentes couleurs, mais les plus dangereuses sont les vertes, rouges, bleues et dorées. Cette roche peut même être mortelle en cas d’exposition prolongée. Heureusement, sa toxicité n’affecte que les kryptoniens.

Par Audrey Loubens

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !