Logo ETI Quitter la lecture facile

Décryptage

Fraunhofer FIT : un système de reconnaissance 3D des gestes

Posté le par La rédaction dans Informatique et Numérique

Communiquer par gestes avec un ordinateur devient de moins de la science fiction. Philip K. Dick en avait rêvé, le Fraunhofer FIT l'a fait. Zoom sur le dernier prototype de l'institut allemand qui ne requiert aucun contact.

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/64251.htm

Les écrans tactiles comme ceux présents sur l’iPhone ou l’iPad constituent le type d’interaction le plus abouti pour communiquer avec les smartphones et les ordinateurs. Cependant, les scientifiques de l’institut Fraunhofer FIT pour les technologies informatiques appliquées de Sankt Augustin (Rhénanie-du-Nord-Westphalie) viennent de franchir un nouveau cap en développant un système de reconnaissance des gestes en 3 dimensions sans contact. Le nouveau système analyse et interprète la position des mains et des doigts en temps réel. Le port de gants spécifiques ou de quelconques marqueurs n’est pas requis. Le prototype est également capable de supporter plusieurs utilisateurs en même temps.

Avec l’apparition des écrans tactiles et leur grande popularité, les systèmes d’interactions classiques comme le clavier et la souris deviennent de moins en moins utilisés. Cependant, les écrans tactiles sont restreints aux surfaces bidimensionnelles. L’avantage de la technologie de la Fraunhofer FIT est qu’elle ne requiert aucun contact et qu’elle est entièrement basée sur les gestes.

Vidéo de présentation du système de reconnaissance 3D des gestes. Le système analyse et interprète le mouvement des mains et des doigts en temps réel (vidéo en anglais)
Crédits : ghackenberg

Le prototype de la Fraunhofer FIT est constitué d’une caméra qui suit le mouvement de la main. Elle utilise le principe du « temps de vol » pour déterminer la distance entre la caméra et l’objet suivi. Ensuite, un logiciel d’analyse d’image filtre la position de la main et des doigts. Le professeur Georg Hackenberg, qui a développé ce logiciel, explique que « les données ainsi calculées peuvent être vues comme un haut plateau montagneux, où chaque sommet représente un doigt. Des critères peuvent également être ajoutés, comme la taille de la main, la longueur des doigts, ou encore le potentiel de coordination. »

Une étude finale a montré que le système était à la fois simple et agréable à utiliser. Cependant, il reste du travail à accomplir pour éliminer les éléments perturbateurs, comme les réflexions dues au port d’une montre ou les paumes des mains positionnées orthogonalement à la caméra.

En savoir plus : Site Internet de l’institut Fraunhofer FIT pour les technologies informatiques appliquées : http://www.fit.fraunhofer.de
Source : Dépêche idw, communique de Presse de l’institut Fraunhofer FIT – 21/07/2010 – http://idw-online.de/pages/en/news380200
Rédacteur : Philippe Rault, philippe.rault@diplomatie.gouv.fr – http://www.science-allemagne.fr
Origine : BE Allemagne numéro 493 (26/08/2010) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/64251.htm

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !