Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

L’aluminium-lithium séduit la Nasa

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

Pour plusieurs éléments d’Orion, le futur vaisseau spatial habité américain, la Nasa a retenu des alliages d’aluminium-lithium pour leurs qualités intrinsèques de faible densité, de grande robustesse, de rigidité et pour leurs propriétés mécaniques.

Après deux ans d’études des différents matériaux, notamment les composites, ce sont les alliages de faible densité d’Alcan Aerospace Transportation and Industry (Groupe Rio Tinto) qui ont été choisis pour le module habité Orion, le futur vaisseau spatial habité destiné à s’arrimer à la station internationale ISS. Cette étape est l’un des nombreux points de passage obligés dans le cycle de vie de ce projet d’ingénierie particulièrement complexe, avant le lancement de la fabrication de la structure. Cette décision confirme que ces nouveaux alliages constitueront un matériau clé du programme conçu par la NASA et destiné à remplacer la navette spatiale actuelle, ouvrant ainsi, une nouvelle ère de l’exploration de l’espace. Après avoir sélectionné les matériaux, la NASA va désormais passer à la phase d’examen critique de la conception d’Orion.L’utilisation des alliages de faible densité permet de combiner une fiabilité et une sécurité éprouvées dans l’espace tout en diminuant les risques de retard pouvant survenir lors de la certification de nouveaux matériaux. Les qualités intrinsèques de faible densité, de grande robustesse, de rigidité et les propriétés mécaniques des alliages d’aluminium-lithium assureront un gain de poids significatif au meilleur coût.Deux alliages sont référencés comme ayant un rôle clé dans la construction du module de commande qui enverra les astronautes dans l’espace et assurera leur retour sur Terre en toute sécurité :

  • Al-Li 2195, utilisé depuis 1998 dans les applications spatiales, notamment les réservoirs externes des navettes. Cet alliage sera utilisé pour les structures de chargement appelées longerons.
  • le nouvel alliage innovant Al-Li 2050, développé exclusivement par Alcan et utilisé pour la toute première fois dans l’espace. Combinant ténacité et résistance avec une réduction de densité de 4 %, il sera notamment utilisé pour les châssis, les nervures et les profilés de fenêtre.
Les premières livraisons d’alliage 2050 pour Orion, à partir de l’usine de Ravenswood (Etats-Unis), ont commencé en décembre dernier ; celles de l’alliage 2195 depuis les usines de Montreuil-Juigné et Issoire (France) vont démarrer prochainement.

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !