Logo ETI Quitter la lecture facile

Décryptage

Le champ magnétique terrestre décline

Posté le par La rédaction dans Innovations sectorielles

L’Agence spatiale européenne a rendu public les mesures des satellites SWARM.

3 satellites, 6 mois de mesure et 1 constat : le champ magnétique terrestre s’affaiblit fortement et rapidement. En effet, alors que les scientifiques estimaient un affaiblissement de l’ordre de 5% par siècle, les dernières mesures révèlent que ce déclin se fait en réalité au rythme de 5% par décennie. Ainsi, au cours des six mois de mesures, le champ magnétique a perdu 80 nanoteslas, à comparer à sa force de 40 000 nanoteslas.

Mais ce phénomène n’est pas homogène autour du globe. Les régions occidentales sont plus touchées, tandis qu’à d’autres endroits, le champ magnétique se renforce comme c’est le cas au niveau de l’Océan Indien.

Le champ magnétique terrestre étant notre bouclier contre les rayons cosmiques, on peut se demander si nous allons tous finir exterminés par le rayonnement de l’espace et s’il ne faudrait pas migrer vers l’île Maurice. Bien que cette perspective ne soit pas si déplaisante, notre santé n’est en rien menacée par l’affaiblissement du champ magnétique. En revanche, les dispositifs électroniques ont plus de souci à se faire. Satellites, outils de communications, GPS se retrouvent eux aussi plus exposés au rayonnement cosmique et pourraient en être affectés.

D’autant que les mesures mettent en évidence un autre phénomène : le déplacement du pôle Nord magnétique vers la Sibérie. De quoi s’interroger sur un possible début d’inversion du champ magnétique, dont le dernier s’est produit il y a 780 000 ans, alors qu’en moyenne cela arrive tout les 250 000 ans. Cela ne serait donc pas étonnant. Là encore, pas de quoi s’affoler. Un tel phénomène s’étale sur des centaines d’années et d’après ce que l’on sait, il ne s’accompagne pas de phénomènes susceptibles de menacer l’espèce humaine.

Voir l’affaiblissement du champ magnétique terrestre mesuré par les satellites SWARM :

Par Audrey Loubens, journaliste scientifique

Et aussi dans l’actualité :

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !