Logo ETI Quitter la lecture facile

Le premier réseau à 40 Gb/s

Posté le par La rédaction dans Informatique et Numérique

Le projet Carriocas porté par System@TIC Paris-Région a permis de déployer en Île-de-France le premier réseau à 40 Gb/s.

Le réseau déployé en 2007 dans le cadre du projet Carriocas (Calcul réparti sur réseau internet optique à capacité surmultipliée),piloté par Alcatel-Lucent et dont la performance vient d’être portée à 40 Gb/s, est le premier réseau à ultra haut débit multipoint. En se connectant à distance, les utilisateurs de ce réseau expérimental pourront accéder à de très gros volumes de données et ainsi réaliser des avancées majeures dans un nouvel environnement de travail collaboratif, notamment dans le domaine de la simulation et du calcul numérique à hautes performances. Les utilisateurs de ce réseau, dont la gestion et l’opération sont coordonnées par France Telecom Orange Labs, pourront par ailleurs visualiser et exploiter les résultats au moyen d’un mur d’images de 23,9 millions de pixels et mesurant 5,6 m de haut sur 3,1 m de large. Deux liens optiques véhiculant chacun une longueur d’onde à 40 Gb/s ont été déployés. Le premier entre Clamart (centre R&D de EDF) et Saclay (Institut de Recherches sur les lois Fondamentales de l’Univers du CEA). Le second entre Saclay et Bruyères-le-Châtel avec le centre de calcul Ter@tec qui héberge les supercalculateurs du CEA. Le site d’Orsay avec le Laboratoire de l’Accélérateur Linéaire (LAL) de l’Université Paris-Sud/CNRS est de son côté relié à Clamart et à Bruyères le Châtel via 4 longueurs d’onde à 10 Gb/s. Les transpondeurs optiques à 40 Gb/s déployés sont des éléments conçus, assemblés et testés par Alcatel-Lucent. Ils ont été optimisés à la fois en termes de performance, de transmission (c’est-à-dire compatible avec desdistances supérieures à 1000 km), de coût, d’encombrement et de consommation énergétique. De plus, ils sont intégrés dans les plate-formes initialement prévues pour la transmission à 10 Gb/s, ce qui a permis d’augmenter le débit sans modification des systèmes préalablement déployés tout en utilisant les fibres existantes du réseau de France Telecom.Fig : Mur d’images de 23,9 Mpixels (5,6 × 3,1 m).Les prototypes validés dans le cadre du projet vont donner lieu très rapidement à une version commerciale. D’ores et déjà, des opérateurs télécoms de premier plan demandent dans leurs appels d’offres ce type de transpondeurs capables de concentrer 4 trains à 10 Gb/s sur une longueur d’onde unique à 40 Gb/s.

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !