Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Le supercalculateur Tianhe dépasse le pétaflop

Posté le par La rédaction dans Informatique et Numérique

La Chine devient ainsi le 3ème pays après les Etats-Unis et le Japon à développer un superordinateur atteignant le pétaflop. Certes, ses performances actuelles limitent son utilisation, mais la Chine ne devrait pas en rester là.

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/61252.htmRéalisé par l’Université Nationale des Technologies de Défense de Changsha (Province du Hunan), le superordinateur Tianhe (Voie Lactée en mandarin) a été proposé pour figurer sur la liste des 500 plus puissants supercalculateurs au monde. Il devrait se classer parmi les 10 calculateurs les plus rapides.« Voie Lactée » pèse 155 tonnes et occupe une superficie de 1.000 m². Il est composé de 103 « armoires », 6.144 processeurs Intel et de 5.120 processeurs graphiques AMD. Sa vitesse de pointe théorique devrait excéder le pétaflop (1.015 opérations en virgule flottante par seconde). Les 600 millions de yuans (88,24 millions de dollars US) nécessaires à sa construction ont été financés par le programme chinois de recherche et développement des hautes technologies (863) et par la Nouvelle Zone de Binhai. Actuellement situé à Changsha, il devrait être installé avant la fin de l’année au Centre National des Superordinateurs à Tianjin.Sa vitesse de pointe théorique est de 1,206 pétaflop, mais seulement de 563,1 téraflops lors du test Linpack. Ce dernier, basé sur le temps mis par un ordinateur pour résoudre un système de n équations à n inconnues, permet d’estimer son comportement face à des problèmes mathématiques complexes. Pour « Voie lactée », le rapport R = N_Linpack / N_Max = 563,1/1206 soit environ 47 % est toutefois bien inférieur à la moyenne des supercalculateurs, qui atteignent en général 75 %.D’après les déclarations officielles, il servira au traitement de données sismiques pour l’exploration du pétrole, à réaliser des calculs pour des applications biomédicales, des prévisions météorologiques à long terme et pour des analyses financières ; il pourrait aussi être utilisé pour du contrôle de pollution.La Chine devient le 3ème pays après les Etats-Unis et le Japon (utilisant aussi des processeurs Intel) à développer un superordinateur atteignant le pétaflop, à un coût moindre que ses concurrents aux performances similaires. Si ses performances actuelles plutôt moyennes en limitent l’utilisation, des microprocesseurs de fabrication chinoise lui seront ajoutés ultérieurement, témoignant de la volonté chinoise de se doter d’une puissance de calcul de niveau mondial, déjà affichée par la mise en service en juin 2009, à Shanghai, du Magic Cube (230 Téraflops de pointe).  Pour en savoir plus : BE 69, le superordinateur  » Magic Cube « , http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/59507.htmSource : Xinhua, 29/10/09, http://news.xinhuanet.com/english/2009-10/29/content_12356478.htmRédacteur : Anthony Nowocien anthony.nowocien@diplomatie.gouv.frOrigine : BE Chine numéro 79 (17/11/2009) – Ambassade de France en Chine / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/61252.htm  

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !