Logo ETI Quitter la lecture facile

Mean Green, le camion hybride le plus rapide au monde

Posté le par La rédaction dans Innovations sectorielles

Fabriqué par une équipe de passionnés de Volvo Trucks, le Mean Green est un camion hybride, unique en son genre, qui fait appel aux technologies les plus en pointe du constructeur suédois en vue de battre le record du monde de vitesse du kilomètre départ arrêté au printemps prochain. Présentation du projet.

Camion hybride, le Mean Green  a été fabriqué par une équipe de passionnés de Volvo Trucks  qui espère ainsi battre le record du monde de vitesse du kilomètre départ arrêté (le camion doit parcourir une distance de 1 000 mètres dans un sens, puis dans l’autre, la vitesse moyenne des deux courses étant la performance officielle). Boije Ovebrink, son pilote, champion de course de camions suédois, déclare : « Je pense même pouvoir dire que le Mean Green est le camion hybride le plus rapide au monde. »

Pour comprendre pourquoi Boije Ovebrink affirme sa conviction avec un tel aplomb, il faut remonter à novembre 2007. Le pilote suédois vient alors de battre son propre record du kilomètre départ arrêté établi en 2001 dans la catégorie des camions d’une cylindrée maximum de 16 litres. Il a accompli cette prouesse en atteignant une vitesse moyenne de 158,829 km/h au volant de son Volvo NH16 rouge, également connu sous le nom de « The Wild Viking ». A la suite de cet exploit, Boije Ovebrink rencontre Staffan Jufors, Président et CEO de Volvo Trucks, et lui dit : « Je souhaiterais fabriquer le camion hybride le plus rapide au monde. » Immédiatement, le projet est approuvé et la planification du projet de camion hybride est mise en place. Toutefois, une équipe de course de camions tchèque déclare alors avoir battu le record de Boije Ovebrink. Comme il est hors de question d’en rester là, au printemps suivant, Olof Johansson, ingénieur chez Volvo, se met sérieusement au travail. Il se lance dans la fabrication d’un camion capable de battre le record nouvellement établi et pouvant également recevoir le système hybride de course sur lequel portait initialement le projet. Ce camion est baptisé « Mean Green » toutefois l’équipe décide de ne pas le doter du système hybride aussitôt. « J’ai commencé à fabriquer ce camion à partir de deux demi-châssis destinés à la casse. Quant à la cabine VN américaine, elle provenait d’un véhicule d’essai de chocs mais était parfaitement intacte », explique Olof Johansson.

Une vitesse de pointe de 260 km/h

Pour établir un nouveau record, il est absolument essentiel de réduire le poids du véhicule. A titre d’exemple, l’essieu avant est usiné par des experts de l’usine de moteurs Volvo de Skövde, passant ainsi d’un poids de 100 kg à 57 kg. Les pignons de la première vitesse sont, pour leur part, supprimés de la boîte de vitesses, ce qui permet d’alléger le camion de quelques kilos supplémentaires. « J’ai entaillé les faisceaux électriques et retiré les câbles inutiles. Cela a permis de gagner près de 6 kg », explique Olof Johansson. Quant à Jonas Sandström, designer chez Volvo, il passe de nombreuses heures à travailler sur son programme de CAO afin de mettre au point la forme aérodynamique optimale. « Il est important que le flux d’air soit correctement dévié de la carrosserie. Notre camion est différent d’une Formule 1 dans la mesure où, par exemple, ses propriétés aérodynamiques lui permettent de fendre l’air plutôt que d’être plaqué à la surface de la route », explique-t-il.

A seulement quelques jours de l’épreuve fatidique, l’équipe apprend que la FIA, l’instance internationale régissant l’ensemble du sport automobile, a invalidé le résultat de sa concurrente tchèque. Il n’est pas question pour autant d’annuler la tentative de record programmée. Boije Ovebrink et l’équipe Volvo comptent bien surpasser leur record de 2007. Leur objectif est atteint le 9 juin 2010. Un nouveau record du monde du kilomètre départ arrêté est établi avec une vitesse moyenne aller-retour de 166 km/h et une vitesse de pointe de l’ordre de 260 km/h. Une fois cette prouesse réalisée, l’équipe se concentre à nouveau sur ce qui était l’objectif premier de l’ensemble du projet. « Olof Johansson s’est remis immédiatement au travail. Le jour même où l’équipe a décroché son nouveau record, il a sorti sa boîte à outils et a commencé à modifier le camion pour en faire ce qu’il est aujourd’hui, à savoir un véritable hybride. »

Un groupe propulseur hybride de 2 100 cv

Emprunté à un camion FH, le châssis a été abaissé à 750 mm, alors que sa hauteur minimale habituelle est de 850mm. Il en résulte une garde au sol de 12cm. Quant à l’emplacement des prises d’air, il  est inspiré des Formule 1 alors que les radiateurs sont montés en amont des roues arrière : l’un abaisse la température dans les échangeurs d’air de suralimentation, tandis que l’autre refroidit le moteur. Pour leur part, les pneus taille basse Goodyear qui ont été spécialement développés pour le Mean Green, offrent une adhérence maximum et ont été conçus pour pouvoir rouler à une vitesse maximum de 350 km/h.

Le camion est déjà équipé d’un moteur Volvo 16 litres classique D16G, implanté derrière la cabine pour une répartition optimale du poids du véhicule. D’une puissance initiale de 700 ch, il est associé à divers dispositifs dont un double turbocompresseur Volvo Penta, des injecteurs spéciaux (d’une capacité deux fois supérieure à ceux d’origine) et des pistons spécialement développés pour le Mean Green. Ce groupe propulseur, qui développe au final une puissance de 1900ch a été conservé. En revanche, la transmission automatique Powertronic allégée est remplacée par une version modifiée de la boîte de vitesses automatisée Volvo I-Shift afin que la transmission puisse interagir avec l’organe qui fait du Mean Green un véhicule hybride, à savoir son moteur électrique. « Ce moteur a permis d’accroître la puissance du véhicule de 200 ch et son couple de 1 100 Nm. Il en résulte une accélération extrêmement vive au démarrage et exempte du temps de réponse spécifique aux moteurs diesel. Ce camion est comparable à un bouchon de champagne, sauf au niveau du bruit. Durant les premières secondes, il émet seulement un léger sifflement jusqu’à ce que son moteur diesel, qui fonctionne avec un gazole à base de résine liquide renouvelable, commence à développer sa puissance. A ce stade, le camion a déjà atteint une vitesse de 60 km/h et je peux alors sélectionner le neuvième rapport », explique Boije Ovebrink.

Quand le Mean Green tentera-t-il de battre le record du kilomètre départ arrêté ? Au début du printemps prochain, dès que la neige aura fondu !

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !