Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Nouvel étiquetage des produits chimiques : l’INRS aide les entreprises

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

[Dépêche AFP publiée le 1er juin] Un nouvel étiquetage des produits chimiques est entré en vigueur lundi, l'occasion pour l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) de lancer un outil en ligne pour aider les entreprises à évaluer les risques.

Un nouvel étiquetage des produits chimiques est entré en vigueur lundi, l’occasion pour l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) de lancer un outil en ligne pour aider les entreprises à évaluer les risques.

Tous les produits chimiques doivent désormais présenter une étiquette conforme au règlement européen dit « CLP » de 2008 qui définit leur classement, étiquetage et emballage en fonction de leurs dangers.

Neuf pictogrammes noirs sur fond blanc dans des losanges entourés d’un liseré rouge ont remplacé les anciens symboles noirs sur fond orange dans un carré. Par exemple, un « ! » qui signifie « j’altère la santé ou la couche d’ozone » ou une tête de mort qui signifie « je tue ». Ce changement s’est d’abord appliqué aux substances chimiques depuis le 1er décembre 2010 et concerne aussi depuis lundi les mélanges, même si les anciennes étiquettes peuvent encore circuler sur le marché jusqu’au 1er juin 2017.

L’INRS a décidé de lancer un outil en ligne pour aider les chefs d’entreprise à évaluer leurs risques chimiques en tenant compte du nouvel étiquetage. Il s’agit d’une application gratuite baptisée « Seirich » (Système d’évaluation et d’information sur les risques chimiques), accessible sur www.seirich.fr.

« Les entreprises vont trouver un outil qui va leur permettre à la fois de faire l’inventaire des produits qu’elles utilisent chez elles, de classer cet inventaire en leur donnant des priorités et des indications sur ce qu’elles ont à faire pour essayer de réduire les risques », a expliqué à l’AFP Raymond Vincent, qui a piloté le projet à l’INRS, réalisé en partenariat notamment avec le ministère du Travail et l’Assurance maladie.

Les produits chimiques posent de potentiels problèmes de santé dans tous les types d’emploi, des salons de coiffure (méthacrylate de méthyle) aux chantiers (amiante, diluants et autres vapeurs de soudage) en passant par les bureaux (particules de toner).

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2015 Agence France-Presse. »

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !