Logo ETI Quitter la lecture facile

L’Actu de l’innovation

Premier méso-centre à architecture hybride Linux-Windows !

Posté le par La rédaction dans Informatique et Numérique

Suite à un partenariat signé avec Bull et Microsoft, le supercalculateur Clovis de l’Université de Reims Champagne-Ardenne offrira un double environnement Linux, historiquement privilégié par les scientifiques experts en calcul haute performance, et Windows, plus familier et accessible aux entreprises de la région. Explications. 

Après le calculateur Romeo2 de Bull installé en 2006, l’Université de Reims Champagne-Ardenne s’est dotée, cette année, d’un supercalculateur bullx baptisé Clovis. D’une puissance de 6 Téraflops, il vient décupler la puissance de calcul du Centre de Calcul de Reims. Au-delà de cette simple acquisition, l’Université, Bull et Microsoft ont signé un partenariat ouvrant l’accès de Clovis à un maximum d’utilisateurs, tant universitaires qu’industriels, grâce à un environnement hybride Ces derniers pourront indifféremment accéder à de puissants moyens de calcul à travers un environnement Linux, historiquement privilégié par les scientifiques experts en calcul haute performance, ou Microsoft Windows HPC Server 2008 R2, qui répondra mieux aux attentes des entreprises de la région en offrant un environnement Windows familier et accessible aux non spécialistes.

Selon Michaël Krajecki, Professeur, directeur du centre de calcul régional de Champagne-Ardenne Roméo, « Support de la recherche académique en Champagne-Ardenne, le méso-centre de calcul de Champagne-Ardenne se positionne en véritable intermédiaire entre les grands centres nationaux et les équipements internes des laboratoires de recherche et des PME-PMI de la région Champagne-Ardenne. L’adoption d’un environnement hybride, en partenariat avec Bull et Microsoft, renforce l’accessibilité du supercalculateur Clovis à tous ». Muriel Barthelemy, Ingénieur Commercial HPC, Microsoft France complète : « Nous nous félicitons que l’Université de Reims Champagne-Ardenne soit le premier méso-centre à proposer une architecture hybride Linux – Windows. Cette ouverture permettra aux PME de la région de se retrouver dans un environnement familier et simple d’utilisation, ce qui encouragera sans nul doute davantage d’utilisateurs de devenir clients de ce centre de calcul. Le travail en collaboration des équipes de l’Université, de Bull et de Microsoft donnera lieu à un retour d’expérience que d’autres organisations attendent avec intérêt ».

Composé de 36 serveurs lames bullx mais aussi d’un serveur SMP bullx supernode et d’un serveur bullx R425 E2 équipé de GPU, ainsi que d’un nœud de visualisation, Clovis et ses 516 cœurs de processeurs Intel Xeon sont au service de nombreux domaines de recherche. Les trois thèmes concernent :

  • les mathématiques et l’informatique : pour développer de nouvelles approches permettant d’exploiter au mieux les architectures parallèles actuelles. Ces travaux se situent en amont des deux thèmes de  recherche suivants ;
  • la physique et les sciences de l’ingénieur : applications du calcul scientifique en mécanique des fluides, processus au niveau des particules atmosphériques, procédés de mise en forme des matériaux, bio-mécanique pour le sport et la santé… ;
  • la modélisation des systèmes moléculaires complexes : pour des objets très divers, tels que surfaces d’électrodes, protéines, grains de glace atmosphériques, molécules organiques, complexes minéraux… La proximité de la plateforme de calcul et de chimistes théoriciens à Reims a favorisé un fort développement de ce domaine.

Outre ses ressources de calcul, le Centre met à la disposition des industriels et chercheurs un accompagnement dans l’utilisation des outils de calcul intensif ainsi qu’une expertise sur des domaines scientifiques et techniques avancés, leur permettant de bénéficier des dernières technologies. C’est un avantage fort dans un milieu économique compétitif, où modélisations et simulations permettent de réduire les couts ainsi que la durée de développement des nouveaux projets.  

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !