Logo ETI Quitter la lecture facile

Décryptage

Quand la science réussit à faire parler Monna Lisa

Posté le par La rédaction dans Informatique et Numérique

[Article Base Documentaire]

Depuis des siècles, elle représente la perfection en matière de portrait. Et pourtant, elle est loin d'avoir livré tous ses secrets de fabrication. Quelques uns d'entre eux sont récemment tombés grâce à une caméra multispectrale. Gros plan sur cette technologie et sur ses résultats saisissants.

Pas facile de conserver ou de restaurer l’une des oeuvres d’art les plus célèbres du monde, lorsque celle-ci garde jalousement ses secrets de fabrication et qu’il est hors de question de prélever des échantillons susceptibles de porter atteinte à l’intégrité du tableau. Il faut donc faire appel à des techniques non destructives, sans contact, portables et donnant si possible des résultats en temps réel. Quel est cet oiseau rare ? Les ondes électromagnétiques. Si plusieurs techniques répondent actuellement à ces besoins, il en est une particulièrement complète : la caméra multispectrale. C’est grâce à cette technique que La Joconde de Léonard de Vinci a été scannée en octobre 2004. Le résultat est à la hauteur des espérances. Nature des pigments utilisés par l’artiste, couleurs et détails originaux, composition du sfumato, technique à l’origine du glacis… Peu à peu Monna Lisa se raconte et se dévoile. Retour sur cette aventure tant technique qu’artistique avec Mady Elias, professeur à l’Université d’Evry Val d’Essonne, et Pascal Cotte, directeur scientifique de Lumière Technology SA dans un article de la collection Recherche et Innovation des Techniques de l’Ingénieur intitulé « La Joconde analysée à l’aide d’une caméra multispectrale ».Pour lire l’intégralité de l’article « La Joconde analysée à l’aide d’une caméra multispectrale » au format PDF, cliquez ici.Les auteursMady Elias, professeur à l’Université d’Evry Val d’Essonne (UEVE), anime le groupe « Optique et Art » à l’Institut des nanosciences de Paris (INSP) – Université Pierre et Marie Curie (UPMC) – UMR 7588 du CNRS.Pascal Cotte, directeur scientifique de Lumière Technology SA, auteur de la caméra multispectrale.

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !