Logo ETI Quitter la lecture facile

Une nouvelle technique de dépollution des eaux usées fondée sur une électrode bifonctionnelle

Posté le par La rédaction dans Environnement

[Interview] Aicheng Chen

Une nouvelle technique de traitement des eaux usées combinant l'irradiation par les UV et l'électrochimie a vu le jour à l'université de Lakehead au Canada et pourrait être commercialisée d'ici deux ans. Le point avec l'auteur de l'étude publiée dans Environmental Science and Technology, le Dr Aicheng Chen.

Le traitement des eaux usées est souvent réalisé grâce à la combinaison de plusieurs techniques, ce qui permet de traiter un spectre plus large d’éléments polluants. Le docteur Aicheng Chen présente ici une technique combinant l’irradiation par les UV et l’électrochimie, mise au point par les chercheurs de l’université de Lakehead au Canada.

Vous avez déposé un brevet pour un procédé de dépollution de l’eau combinant la lumière et le courant électrique. En quoi ce procédé est-il novateur ?
Dr Aicheng Chen : Cette nouvelle approche est basée sur l’utilisation d’électrodes bifonctionnelles fabriquées à partir d’une plaque de titane (Ti) enduite d’un côté d’un photocatalyseur et de l’autre côté d’un électrocatalyseur. Cette nouvelle technique combine ainsi deux méthodes d’oxydation avancées : la dégradation photochimique (qui utilise la lumière pour éliminer les polluants) et l’oxydation électrochimique (qui utilise le courant électrique pour éliminer les polluants). Notre étude a démontré que la combinaison des deux méthodes est beaucoup plus efficace.

Dans quelle mesure ce procédé est-il compétitif avec des traitements biologiques moins coûteux ?
Bien que le processus biologique, qui utilise des bactéries pour éliminer les polluants, soit largement appliqué dans le cadre du traitement des eaux usées, son application n’est pas toujours possible, notamment pour les effluents très pollués. Il n’y a pas de concurrence entre le traitement biologique et cette nouvelle technologie. Cette dernière pourrait être utilisée conjointement avec un traitement biologique, en particulier pour les effluents très pollués.

Comment lutter contre le nombre croissant de polluants persistants dans les eaux usées aujourd’hui ?
En règle générale, la purification des eaux usées polluées par les nitrophénols est très difficile car la présence d’un groupe nitro dans l’anneau aromatique augmente la stabilité des composés phénoliques [1] dans les traitements chimiques et biologiques. Notre étude montre que l’électrode bifonctionnelle s’avère très efficace pour le traitement des nitrophénols.En savoir plus[1] Les composés phénoliques, utilisés comme désinfectants, biocides, produits de préservation. Colorants, pesticides et produits chimiques organiques en médecine et dans l’industrie sont reconnus comme étant toxiques pour l’homme et l’environnement.Aicheng Chen est chercheur dans le département de chimie de l’université de Lakehead au Canada. Ses recherches sur l’électrochimie ont pour objectif de développer de nouveaux capteurs et de nouvelles technologies vertes pour les industries minière et papetière.Propos recueillis par Clémentine Fullias

Sources :
A New Approach to Wastewater Remediation Based on Bifunctional Electrodes, Robert Matthew Asmussen, Min Tian and Aicheng Chen, Environ. Sci. Technol., Article ASAP DOI : 10.1021/es900582m Publication Date (Web) : May 29, 2009

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !