Livres blancs en téléchargement gratuit

Pour accompagner vos abonnements aux ressources documentaires et services, Techniques de l'Ingénieur vous offre les dossiers spéciaux de la rédaction sur des sujets variés, à télécharger gratuitement.

Covid-19 : quel impact sur l’industrie 4.0 ?

Publié en février 2021

Fin novembre 2020, Techniques de l’Ingénieur s’est rendu virtuellement au Sommet 4.0, organisé par l'Union des industries et métiers de la métallurgie de l'Ain et l’Institut polytechnique de Grenoble. Durant une semaine, les conférences ont traité d’une thématique commune : l’industrie 4.0 et les impacts de la crise.

La crise sanitaire a favorisé le développement de l’industrie 4.0. Depuis bientôt un an, les entreprises industrielles ont été bouleversées dans leurs habitudes de travail. Une adaptation des procédés autour du télétravail ainsi que le soutien apporté dans le cadre du plan de relance devraient permettre aux entreprises de profiter de la crise pour faire un pas de plus dans l'industrie 4.0. « L’expérience du premier confinement nous montre que le digital est un véritable levier permettant aux industriels d’adapter leurs modèles et leurs pratiques », se félicite Marie-Hélène Lebranchu, déléguée générale de l’UIMM de l’Ain. « Le digital et le 4.0 peuvent permettre de maintenir et de renforcer la place de notre tissu industriel dans le paysage mondial », ajoute-t-elle. En clair, en plus d’être un moyen de résister dans un contexte hostile, le 4.0 renforcerait la compétitivité de l’industrie française sur la scène internationale.

Une nouvelle utilisation des technologies 4.0 pourrait d’ailleurs être bénéfique. Depuis le début de la crise liée à l’épidémie de Covid-19, plusieurs chaînes de valeur d’entreprises industrielles ont été perturbées. Lors de la première phase de confinement, la rupture des approvisionnements en matières premières venues de l’étranger a engendré des arrêts de production. Dans d’autres cas, les industriels n’étaient pas suffisamment armés pour répondre rapidement aux nouvelles demandes de leurs clients, motivées par la crise. C’est pourquoi Emmanuelle Perret, chargée de mission à l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) de l’Ain, considère que « la crise sanitaire questionne la chaîne de valeur et incite à la repenser ». Dans ce contexte, il apparaît que le recours aux technologies 4.0 pourrait aider les entreprises à faire face aux nouvelles demandes plus efficacement.

Mais la place prépondérante du numérique dans l'industrie implique que les salariés soient au fait des dernières avancées technologiques. Or, Emmanuelle Perret rappelle que 31 % des salariés ne se sentent pas prêts à la transformation numérique des entreprises. De plus, 42 % des responsables des ressources humaines considèrent que leurs collaborateurs sont dépassés par la technologie. Et dans le même temps, « les métiers de l’industrie changent, et de nouveaux métiers apparaissent », indique Valérie Rocchi, chargée de mission Recherche et Innovation pour la thématique Systèmes de Production à Grenoble INP. L’industrie 4.0 implique de repenser la formation des salariés et des étudiants.

D’autre part, depuis plusieurs années, l’industrie 4.0 a fait émerger des technologies qui permettent d’adopter de nouvelles pratiques. De plus en plus d'entreprises industrielles font appel à des compétences externes pour intégrer les technologies 4.0 dans leurs pratiques. Ces collaborations d'un nouveau type peuvent prendre plusieurs aspects : associations d'entreprises d'un même secteur, ou encore appel à des doctorants.

Vous souhaitez partager ce livre blanc ?    Facebook Twitter Linkedin
Chargement

Merci de patienter ...