#

La bière : définition et propriétés

Champ multidisciplinaire où coexistent sciences (biologie, biologie moléculaire, botanique, génétique, immunologie, biochimie, enzymologie...) et technologies. De la biochimie au génie moléculaire, tout protocole est susceptible d'être mis en application. Fermentation, cultures cellulaires, enzymologie, immunologie, génie génétique ou bioinformatique et nanobiotechnologie sont autant d'outils qui nécessitent pour se développer des compléments tels que les techniques de séparation, les capteurs et les automates, les technologies d'extraction et de purification, l'informatique de gestion des procédés sans oublier les aspects de sécurité qui leur permettront d'être englobés sous le terme de biotechnologies.

Biotechnologie dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Biotechnologie dans les livres blancs


Biotechnologie dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juin 2019
  • |
  • Réf : CHV2226

Laboratoires sur puce dédiés à la chimie

Concevoir un dispositif microfluidique pour la chimie implique la prise en compte des propriétés du ou des matériaux, la stratégie de gestion des fluides dans les microcanaux, l’hydrodynamique fixée par la géométrie des canaux et la physico-chimie des fluides. Après avoir décrit les phénomènes physico-chimiques et hydrodynamiques qu’il convient de connaître et de maîtriser pour mettre au point des méthodes de traitement d’échantillon, les différentes briques élémentaires appartenant à la boite à outils des systèmes microfluidiques sont présentées afin d’aider le concepteur de procédés à utiliser cette technologie de la façon la plus judicieuse.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 2019
  • |
  • Réf : CHV600

Produits biosourcés issus des ressources végétales

L’objet de cet article est d’expliciter les solutions végétales pour approvisionner la chimie verte à partir de la biodiversité des plantes. La clé d’entrée est les trois familles de molécules mobilisables : (a) les sucres, l’amidon, les lipides et les protéines, (b) la lignocellulose dans les organes de soutien et (c) les métabolites secondaires. En découle la description des principales plantes concernées des zones tempérées et tropicales : céréales, oléagineux, palmiers à huile, légumineuses, hévéa, plantes lignocellulosiques, et tubercules/racines. Jatropha, jojoba et cuphea sont en développement. Enfin les principes des systèmes de cultures pour l’implantation durable de chaque espèce sont explicités.

  • Article de bases documentaires : RECHERCHE ET INNOVATION
  • |
  • 10 sept. 2019
  • |
  • Réf : IN192

Microcapsules : de l’encapsulation aux cellules artificielles

La production de microcapsules capables d’encapsuler des principes actifs revêt un intérêt pour des applications en cosmétique et pharmacologie, mais également pour l’élaboration de cellules artificielles. Il existe plusieurs méthodes pour fabriquer des microcapsules, le problème majeur réside dans le fait d’encapsuler ces principes actifs au cœur de ces capsules. Dans cet article, il est question de certaines méthodes de fabrication des capsules, des problèmes liés à l’encapsulation et d’une méthode émergente pour produire des microcapsules à partir d’émulsions eau-dans-eau, capables d’encapsuler spontanément des produits.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 17 mai 2014
  • |
  • Réf : 0632

Comment valoriser la protection de la propriété intellectuelle ?

Que ce soit à l’occasion d’une opération d’achat ou de vente de technologies (vente de fonds de commerce, apport partiel d’actif, apport au capital d’une société, cession ou licence de titres de propriété intellectuelle, communication de savoir-faire commercial ou industriel, accord de licences croisées), d’une demande de vos investisseurs dans le cadre d’audits financiers (due diligence, rapport annuel comptable, gestion fiscale, financement par la dette), de la constitution d’un portefeuille de titres de propriété intellectuelle, ou dans le cadre de litiges (pour une expertise financière des dommages et intérêts, un règlement transactionnel), votre entreprise peut avoir besoin d’évaluer la valeur de ses actifs immatériels.

Vous devez donc pouvoir :

  • recenser vos actifs immatériels valorisables ;
  • évaluer la valeur de vos technologies le plus précisément possible ;
  • appliquer les principales méthodes d’évaluation financière.

Les fiches pratiques pour protéger vos innovations.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 18 déc. 2017
  • |
  • Réf : 1645

Le vivant : méthodes de traitement, corps humain… que peut-on breveter ?

En pratique, les inventions portant sur le vivant ne sont pas de facto exclues de la brevetabilité. Pour autant, les statistiques de l’Office européen des brevets (OEB) montrent que moins de 30 % des demandes de brevet européen déposées dans le domaine des biotechnologies aboutissent à la délivrance effective d’un brevet.

Ce taux, particulièrement faible, s’explique par la volonté de maintenir un équilibre entre le droit au brevet et les considérations éthiques soulevées par ce type d’invention.

Cette fiche présente les particularités propres à la brevetabilité du vivant et plus particulièrement des inventions portant sur :

  • les traitements appliqués au corps humain ;
  • l’être humain et ses dérivés.

La brevetabilité des inventions portant sur les plantes et les animaux fait l’objet d’une fiche spécifique (cfLe vivant : comment protéger les inventions sur les plantes et les animaux ?).

Les fiches pratiques pour protéger vos innovations.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 18 déc. 2017
  • |
  • Réf : 1646

Le vivant : comment protéger les inventions sur les plantes et les animaux ?

La rigueur dans l’appréciation de la brevetabilité du vivant s’explique par les considérations éthiques soulevées. Si la brevetabilité des inventions sur le corps humain et ses dérivés fait l’objet d’une appréciation stricte (cf. Le vivant : méthodes de traitement, corps humain… que peut-on breveter ?), les inventions portant sur les plantes et les animaux doivent, elles aussi, faire l’objet d’une approche spécifique.

Cette fiche présente les particularités propres à la brevetabilité des inventions portant sur :

  • les animaux ;
  • les plantes et variétés végétales ;
  • les procédés d’obtention biologiques.

Les fiches pratiques pour protéger vos innovations.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !