#

Film

Film dans l'actualité

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Film dans les livres blancs


Film dans les conférences en ligne


Film dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 août 2019
  • |
  • Réf : BIO600

Biofilms bactériens

Les biofilms bactériens, définis comme des consortia de micro-organismes autoassemblés localisés à une interphase, sont omniprésents. Impliqués dans de nombreuses infections cliniques mais aussi dans de nombreux désordres sanitaires et industriels, leur éradication constitue un véritable challenge pour l’industrie des matériaux, des peintures mais aussi pharmaceutique. Cet article rappelle les principaux domaines dans lesquels les biofilms posent question, les mécanismes physico-chimiques et biologiques impliqués dans leur formation, ainsi que les stratégies de lutte, comme l’élaboration de surfaces antiadhésives ou biocides et la recherche de molécules dites "antibiofilms".

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mars 2020
  • |
  • Réf : J2314

Vernis à ongles : caractéristiques du substrat, physicochimie et formulation

Depuis l’avènement des vernis à ongles nitrocellulosiques dans les années 30, le vernis à ongles est devenu un produit cosmétique commun et populaire aux couleurs et effets visuels très variés. Il reste néanmoins un produit de formulation complexe devant posséder de hautes performances techniques prenant en compte à la fois les exigences du marché, de l’environnement et de l’Homme. La tâche est d’autant plus difficile que le nombre de matières premières autorisées diminue drastiquement avec une réglementation de plus en plus stricte. Cet article se concentre principalement sur les vernis à ongles solvantés, après une partie sur la composition et la physicochimie de l’ongle

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 avr. 2019
  • |
  • Réf : N4208

Valorisation industrielle des tanins

L'origine des tanins, leur évolution historique, leur chimie, leurs réactions et leurs applications sont décrites dans cet article. Des applications anciennes et établies sont décrites, ainsi que les applications les plus récentes qui promettent d’avoir un impact industriel dans le futur. Les points essentiels de chaque application, les verrous et leur chance d’application industrielle sont discutées brièvement. L’article présente des applications historiques de tanins, cuir, ou médecine traditionnelle, des applications plus récentes mais déjà industrialisées et d'autres en voie de développement ainsi que la modernisation de quelques applications plus anciennes.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 04 déc. 2012
  • |
  • Réf : 1014

Assemblage : choisir la soudure par haute-fréquence

Vous avez un assemblage de feuilles ou films à réaliser. Le choix de la technologie vous est imposé ou au contraire vous pouvez vous orienter vers une nouvelle technologie.

Vous avez au moins un thermoplastique qui compose votre assemblage et une compatibilité parfaite entre les matériaux pour répondre à votre cahier des charges. Pour plus de précision sur les compatibilités et plus particulièrement la tension de surface des matériaux voir la fiche 767.

La soudure par haute fréquence permet des soudures complexes dans les formes, et l’esthétique est inégalable (marquage, soudure et découpe).

Vous recherchez :

  • Une qualité esthétique irréprochable des soudures.
  • Une intégrité parfaite des soudures (pas de bourrelet).
  • Des soudures invisibles (soudure accessible mais continuité de la matière).
  • Une soudure et une découpe en un coup de presse.
  • La soudure de tube avec un film.
  • La soudure d’un film sur de la mousse ou autre support.
  • La réalisation de pièces en 3D.

Pouvez-vous ou devez-vous choisir la technologie de soudure par haute fréquence (HF) pour votre domaine d’application ?

Cette fiche ainsi que la fiche 1101 vous permettra éventuellement de :

  • créer la matière qui répondra à votre cahier des charges à la soudure haute fréquence (HF) ;
  • réaliser l’inventaire de tous les paramètres à prendre en compte ;
  • apprécier tous les avantages et les inconvénients de cette technologie ;
  • prévoir des actions de formation, le suivi qualité et les opérations de maintenance.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 12 mars 2013
  • |
  • Réf : 1015

Choisir la soudure par ultrason (US)

Vous avez un assemblage de feuilles ou films à réaliser. Vous recherchez un assemblage permanent de deux pièces issues de l’injection ou de l’extrusion. Vous avez des matières différentes à assembler.

Le choix de la technologie vous est imposé ou au contraire vous pouvez vous orienter vers une nouvelle technologie.

Vous avez au moins un thermoplastique dans votre assemblage et une compatibilité parfaite entre les matériaux pour répondre à votre cahier des charges . Pour plus de précisions sur les compatibilités, et plus particulièrement la tension de surface des matériaux, nous vous conseillons de vous reporter à la fiche Comment réaliser un assemblage ?

La soudure des thermoplastiques par ultrason (US) permet des soudures simples et rapides de pièces, en volumes ou planes, parfois avec un joint de soudure pollué par des impuretés. Elle est notamment adaptée aux très grandes séries de pièces et souvent facile à intégrer dans une ligne de fabrication.

Complétée par la fiche Quels sont les phénomènes en jeu dans un assemblage ? , cette fiche vous permettra :

  • de choisir la bonne matière répondant à votre cahier des charges et adaptée à la soudure par ultrason (US) ;
  • d'inventorier tous les paramètres à prendre en compte pour cette technologie ;
  • d'apprécier tous les avantages et les inconvénients de cette technologie ;
  • de prévoir des actions de formation, le suivi qualité et les opérations de maintenance.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 31 déc. 2015
  • |
  • Réf : 1448

Observer et représenter des usages

Vous avez commencé à structurer un projet d’innovation à partir d’une idée initiale. La connaissance des usagers, ou plus largement des bénéficiaires du produit ou service que vous souhaitez développer, est absolument essentielle. Pourtant peu de porteurs de projet aujourd’hui prennent réellement le temps d’observer.

Cette fiche vous permettra de comprendre l’importance de l’observation, mais également de la représentation des usages en définissant un protocole en adéquation avec vos objectifs. Vous serez ensuite à même d’analyser les résultats et de choisir un mode de représentation adapté pour formaliser et capitaliser votre expérience, mais surtout pour mettre à jour les problèmes et les douleurs des usagers et ainsi convaincre les décideurs de la justesse de votre raisonnement.

L’observation et la représentation des usages est le troisième livrable de la méthodologie d’innovation radicale tirée par les usages, Radical Innovation Design® (RID), décrite en détail au travers de différentes fiches pratiques. Après avoir structuré le projet et défini le besoin idéal, ce livrable permet de rentrer véritablement dans les usages, problèmes et douleurs des utilisateurs ou bénéficiaires, liés aux produits et pratiques existantes. Il permet d’initier une analyse poussée des usages et des problèmes afin de mettre à jour des poches de valeurs, combinaison significative d’un problème et d’un usage non ou mal couverte par les solutions existantes.

Méthodes, outils, pilotage et cas d'étude


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !