#

Impression 3D

Impression 3D dans l'actualité

Toute l'actualité


Impression 3D dans les livres blancs


Impression 3D dans les conférences en ligne


Impression 3D dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 oct. 2021
  • |
  • Réf : M1635

Électropolissage

Le polissage électrochimique aussi appelé électropolissage est un procédé de dissolution anodique contrôlée des métaux, permettant de réduire la rugosité et de conférer à la pièce traitée un aspect lisse et brillant. Connu depuis les années 1930, il trouve un regain d’intérêt pour la finition d’objets élaborés par fabrication additive. Cet article se propose de définir les fondements théoriques de cette technologie et les paramètres physico-chimiques et électriques du procédé. Différentes applications concernant les principaux alliages élaborés par fabrication additive (acier inoxydable, alliages de nickel et de titane) sont examinées en considérant des perspectives d’industrialisation.

  • Article de bases documentaires : RECHERCHE ET INNOVATION
  • |
  • 10 sept. 2021
  • |
  • Réf : RE268

Bio-printing – De l’organe à la médecine personnalisée, résultats et promesses

Le bio-printing est un procédé 3D de dépôt de suspensions cellulaires, de solutions aqueuses ou d’hydrogels, de supports biocompatibles, en limitant les différents stress que peuvent subir les cellules par les procédés de fabrication additive pour atteindre une forme et une fonctionnalité biologique souhaitée dans des tissus ou des organes bio-imprimés. Ce domaine émergent est encore proche de preuves de concept avec pour but ultime la réalisation de tissus et d’organes avec une visée initiale « réparatrice », même si d’autres niches plus prometteuses dans le court terme apparaissent (médecine de précision, toxicologie, cosmétique, etc.). L’article traite de voies de réalisation de milieux adaptés pour la bio-impression avec des verrous conceptuels et techniques, des tendances réalistes en évitant, autant que faire se peut, des promesses insensées.

  • Article de bases documentaires : RECHERCHE ET INNOVATION
  • |
  • 10 sept. 2021
  • |
  • Réf : RE289

Impression 3D « volumique » : du décimètre au µm ?

Eviter la mise en place de couches en fabrication additive (stéréolithographie) ou oublier l’introduction de supports de réalisation d’un objet 3D complexe non déformé, c’est ce que fait l’impression 3D « volumique » par apport précis dans le volume de l’énergie « utile » à la transformation souhaitée. Il s’agit d’exploiter des processus non-linéaires, simultanés ou séquentiels, qui, pour la plupart, font intervenir la lumière. Les avantages précités doivent donc être mis en regard avec le besoin de transparence des milieux réactifs classiques en 3D, empêchant par exemple la réalisation d’objets en métal. Cet article présente l’état de l’art, les tendances actuelles avec des limites, et tout le potentiel de cette technologie en devenir (en particulier en termes de résolution spatiale).

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 10 mars 2015
  • |
  • Réf : 0021

Faire la lettre de demande d’autorisation d’exploiter

Avant de pouvoir être exploitées, les installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) nécessitent une autorisation préfectorale. Pour l’obtenir, le pétitionnaire devra donc déposer une demande en bonne et due forme.

La lettre de demande qui accompagnera l’ensemble des pièces du dossier permettant au préfet de statuer devra comporter toutes les informations nécessaires pour :

  • bien identifier le demandeur ;
  • localiser le projet ;
  • connaître les activités projetées à partir des matières premières utilisées et des procédés de fabrication ;
  • classer l’établissement au titre des ICPE.

Afin d’effectuer votre demande d’autorisation, vous devrez solliciter par courrier le préfet du département siège de l’implantation de votre projet.

180 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations relatives aux installations classées pour la protection de l'environnement

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 20 juin 2013
  • |
  • Réf : 1149

Définir et formaliser les objectifs d’un changement

Les parties prenantes doivent participer et s’impliquer dans la définition détaillée et la mise en place des changements qui impliquent une modification significative des comportements et méthodes de travail.

Des objectifs du changement pertinents pour les parties prenantes et formulés de manière intelligible pour tous faciliteront les actions de communication, contribueront à susciter et à entretenir la motivation et, d’une manière plus générale, aideront dans toutes les phases de mise en place de ces changements.

Cette fiche donne quelques méthodes et conseils pour l’élaboration et la formulation des objectifs de ces changements.

Gestion et pilotage du projet : les fiches pour évaluer, planifier, communiquer, capitaliser

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 22 juil. 2016
  • |
  • Réf : 1288

Effectuez le diagnostic des ressources nécessaires à l’entreprise pour innover

L’effort d’innovation exige de la part de l’entreprise d’identifier et de planifier les ressources humaines manquantes et les investissements nécessaires à la réalisation du programme de projets innovants.

Cette identification peut être conduite en comparant les moyens actuels de l’entreprise à l’estimation de ceux auxquels il sera nécessaire d’avoir recours, en termes de compétences pour les ressources humaines et de moyens de développement, tout en les planifiant dans le temps. Les résultats de cette identification doivent être transmis :

  • à la direction générale, pour prise en compte des aspects stratégiques ;
  • au contrôle de gestion, notamment pour l’établissement des budgets, année N+1 pour le court terme, et années N+2 et plus pour les moyen et long termes.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !