#

Toit

Toit dans l'actualité

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Toit dans les livres blancs


Toit dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 janv. 2013
  • |
  • Réf : BM6591

Réservoirs métalliques : stockage des liquides à température ambiante

(figure  1 a  ) ne comportent pas de toit et leur emploi est limité aux quelques liquides que l'on peut... , sans danger, pour leur qualité ou pour l'environnement, exposer à l'air libre. Les réservoirs à toit fixe... (figure  1 b  ) sont pourvus d'un toit et permettent donc une meilleure conservation des liquides... volatils, dangereux ou polluants. Les réservoirs à toit flottant (figure  1 c  ) comprennent...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 oct. 1997
  • |
  • Réf : BM6592

Réservoirs métalliques : stockage des liquides à température contrôlée

sur leur fondation pour reprendre les efforts de soulèvement qu’elle développe sur le toit. La dépression d... Ce sont des réservoirs cylindriques verticaux, à fond plat ancré, surmontés d’un toit dôme (§ 2.2). Ils comportent... ’un réservoir cylindrique à fond plat avec ou sans toit dôme, est contenu et protégé par une seconde enceinte... en contact direct avec l’air ambiant dont l’aspect est comparable à celui d’un réservoir à toit sphérique...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • Réf : TBA1822

Les différentes couvertures en ardoise

variées : toit en appentis ( cf .  Fig. 1... ) ; toit à un versant ( cf .  Fig. 2 ) ; toit... à deux versants ( cf .  Fig. 3 ) ; toit à deux versants... et deux croupes ( cf .  Fig. 4 ) ; toit à la Mansart...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 16 mai 2012
  • |
  • Réf : 0539

Quelles banques de données pour les Études de dangers ?

Avec l’émergence des analyses de risques quantifiées (analyses dites « probabilistes »), les banques de données se révèlent être un outil précieux et indispensable pour évaluer la probabilité d’occurrence des accidents industriels.

Pour évaluer la probabilité d’un phénomène, la méthode la plus simple consiste à utiliser des données issues de l’accidentologie, basées sur une analyse statistique des événements déjà observés. Une autre approche possible consiste en l’évaluation de la probabilité par calcul à l’aide de méthodes telles que le nœud papillon, l’arbre de défaillances, l’arbre d’événements ou encore la méthode LOPA. Ces deux approches nécessitent d’utiliser différents types de banques de données. Dès lors, la question qui se pose est la suivante : À quelles banques de données faut-il se référer ?

180 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations relatives aux installations classées pour la protection de l'environnement

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 07 sept. 2012
  • |
  • Réf : 0543

Études des dangers : mesures de maîtrise des risques (barrières)

Un des objectifs de la directive Seveso II (directive n° 96/82 du 9 décembre 1996 concernant la maîtrise des dangers liés aux accidents majeurs impliquant des substances dangereuses) concerne la maîtrise des risques à la source. Pour atteindre cet objectif, les industriels doivent définir et mettre en place des barrières de sécurité aussi appelées mesures de maîtrise des risques (MMR) dont le but est de réduire autant que possible les risques en réduisant la probabilité des accidents (prévention) mais aussi en limiter leurs effets à l’extérieur de l’établissement (mitigation). En pratique, c’est lors de l’analyse de risques réalisée dans le cadre de l’étude de dangers que les MMR vont être valorisées vis-à-vis des scénarios d’accidents identifiés. Le choix et la performance des MMR retenues pour garantir d’une bonne maîtrise des risques doivent être justifiés afin de garantir de leur efficience.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 01 sept. 2012
  • |
  • Réf : 0923

La méthode analogique d’estimation de coût

Comme son nom l’indique, cette méthode est basée sur l’analogie avec un projet précédent sur lequel les informations technico-financières ont été bien capitalisées.

Après clarification des similitudes entre l’ancien et le nouveau projet, la méthode consiste à estimer le coût du nouveau projet en fonction d’un critère caractéristique  de l’ancien projet (volume, masse, nombre de lignes de code, etc.). Utilisée en étude de faisabilité en phase amont des projets, elle fournit des ordres de grandeur permettant de prendre une décision de type « Go/No go ».

Avec cette fiche, vous allez découvrir comment réaliser une estimation analogique pas à pas, à travers un cas pratique : celui de la construction d’une maison.

Gestion et pilotage du projet : les fiches pour évaluer, planifier, communiquer, capitaliser


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !