Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

AEGIR : PELAMIS et VATTENFALL, le plus grand projet houlomoteur d’Europe.

Posté le par La rédaction dans Environnement

C'est le 16 décembre 2009, jour de l'ouverture à Edimbourg du premier bureau écossais du géant européen Vattenfall que ce dernier et Pelamis Wave Power Ltd ont choisi pour annoncer conjointement (ICI et ICI) leur association sur le projet houlomoteur le plus important d'Europe nommé AEGIR du nom du géant qui personnifie la mer dans la mythologie nordique. Explications.

C’est le 16 décembre 2009, jour de l’ouverture à Edimbourg du premier bureau écossais du géant européen Vattenfall que ce dernier et Pelamis Wave Power Ltd ont choisi pour annoncer conjointement (ici et ici) leur association sur le projet houlomoteur le plus important d’Europe nommé AEGIR du nom du géant qui personnifie la mer dans la mythologie nordique.L’Ecosse qui, jour après jour, ne cesse d’affirmer par des actes concrets son intention de devenir le numéro un européen et peut être mondial de l’exploitation des énergies renouvelables de la mer, vient de franchir avec cet important projet d’énergie des vagues un nouveau pas décisif.C’est au large des Îles Shetland, devenues avec les Iles Orcades, un point névralgique d’exploitation des énergies marines en Europe, que le projet sera installé pour un coût estimé par les deux parties autour de 100 millions de dollars. Ce projet, dont je souligne encore une fois qu’il est le plus important d’Ecosse et d’Europe en matière d’exploitation d’énergie houlomotrice, utilisera 26 machines PELAMIS de nouvelle génération, les Pelamis P2 qui mesurent 180 mètres chacune et sont capables de générer jusqu’à 200 MW, soit de quoi fournir de l’énergie à environ 13.000 foyers par an (chiffres constructeur).Ainsi, Pelamis, qui porte lui-même le nom d’un serpent de mer mythologique est reparti de plus belle après les déboires du printemps dernier qui l’avaient laissé presque pour mort ! (cf. notre article ICI à propos de son prototype 001 exploité au large d’Aguçadoura (Portugal) et cf. aussi la video du Pelamis 001 en exploitation ICI).La première partie de ce grand projet sera mise en place d’ici à 2014 et fait partie de l’engagement du gouvernement Ecossais de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 42 % d’ici à 2020. C’est l’objectif officiel annoncé par le gouvernement écossais, mais qui serait très en dessous de la réalité puisque le World Wildlife Fund (WWF) et d’autres ONG pensent que l’Écosse serait en mesure d’assurer entre 60 et 143 % de ses besoins prévus à partir de sources renouvelables d’ici à 2030 !Pour une fois qu’un pays sous-estime sa capacité en matière d’objectifs renouvelables, cela vaut la peine d’être souligné ! On ne félicitera donc jamais assez l’Ecosse pour le pari pris dès le début par le gouvernement d ‘Alex Salmond concernant les Energies de la mer et en particulier l’exploitation de l’énergie des vagues dans le but de produire de l’électricité.  

Source :
Les énergies de la mer

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !