Logo ETI Quitter la lecture facile

Mieux nous connaître

Ingénieuses’18 : Et les nommées sont…

Posté le par Florence Dujardin dans Entreprises et marchés

La faible proportion de femmes ingénieures a incité la CDEFI (Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs) à mettre en place l’opération Ingénieuses en 2011, afin d'attirer davantage de jeunes filles en écoles d'ingénieurs. Réitérée chaque année, l’édition 2018 connaîtra ses lauréat-e-s le 25 mai prochain.

Réparti en plusieurs catégories, ce concours récompense des actions ayant pour finalité l’égalité entre les femmes et les hommes.

Cette 8e édition a été de nouveau l’occasion pour la CDEFI de recevoir un grand nombre de candidatures :

  • 88 candidatures d’élèves-ingénieures,
  • 94 candidatures de femmes ingénieures
  • 35 projets déposés par les écoles d’ingénieur-e-s.

L’Agence universitaire de la Francophonie, partenaire du prix de l’élève-ingénieure Maghreb, a reçu quant à elle 44 candidatures pour la troisième édition du prix.

Les candidatures ont été étudiées avec attention par un jury dont Techniques de l’Ingénieur a été fier de faire partie, aux côtés de l’Agence universitaire de la Francophonie, du Bureau national des élèves ingénieurs (BNEI), Campus-Channel, la Commission des titres d’ingénieur, Elles Bougent, Femmes Ingénieurs, Ingénieurs et scientifiques de France (IESF), Social Builder et Talents du numérique.

Réuni le 16 avril dernier, le jury a délibéré et désigné le nom des nommé-e-s dans chaque catégorie (ci-dessous par ordre alphabétique) :

  • Prix de l’école la plus mobilisée :
    • l’ENAC, avec le projet « Politique de diversité de l’ENAC » ;
    • l’ENSEA, avec le projet « Vivre au quotidien l’égalité femmes/hommes au sein d’une école d’ingénieur » ;
    • l’ESTP Paris, avec le projet « Trophée ESTP au féminin ».
  • Prix du projet le plus original :
    • l’ENSCMu, avec le projet « Chimie en maternelle » ;
    • L’ENSCMu avec le projet « Chimie en primaire »  ;
    • l’EPITA, avec le projet « Girls Can Code »  ;
    • l’IMT Lille Douai, avec le projet « Girls’Day à la SNCF ».
  • Prix pour l’enseignement de l’égalité femmes-hommes :
    • l’ESIX Normandie, avec le projet « Adopte un mentor » ;
    • l’INSA Lyon, avec le projet « Genre… Et si on parlait sciences inclusives » ;
    • les Mines Saint-Etienne, avec le projet « Association Womines ».
  • Prix de l’élève-ingénieure France :
    • Diala CISSOKO, élève-ingénieure de l’EPF ;
    • Lou GRIMAL, élève-ingénieure de l’université de technologie de Troyes ;
    • Anne-Laure GRUHIER, élève-ingénieure des Arts et Métiers ParisTech.
  • Prix de la femme ingénieure :
    • Anne-Fleur ANDRLE, diplômée de l’université de technologie de Compiègne ;
    • Amandine DESSALLES, diplômée de l’ENSTA Bretagne ;
    • Charlotte GRAIRE, diplômée de l’EPF.

 

La cérémonie de remise des prix, événement ouvert au public, durant laquelle les noms des lauréat-e-s (les deux élèves-ingénieures, la femme ingénieur, et les trois écoles d’ingénieur-e-s) seront dévoilé-e-s, se tiendra à Paris, à la Fédération nationale des travaux publics, le vendredi 25 mai 2018 de 13 h 30 à 18 h 30. Les inscriptions sont ouvertes sur le site : http://www.cdefi.fr/fr/evenements/ceremonie-de-remise-des-prix-ingenieuses

Posté le par Florence Dujardin


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !