Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

La cosmétique séduite par les nanotechnologies

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

Selon un rapport de Thomson Reuters sur la propriété intellectuelle, les efforts de recherche et de développement en nanotechnologies augmentent dans le secteur de la beauté, y compris dans des industries habituellement non liées à la cosmétique.

Les petites particules commencent à prendre de l’importance aux yeux des fabricants de produits d’hygiène personnelle du monde entier, selon une analyse de l’évolution mondiale des dépôts de brevets publiée par le pôle IP Solution de Thomson Reuters. L’étude, intitulée « Can Nanotech Unlock the Fountain of Youth ? »  (Les nanotechnologies, une nouvelle fontaine de jouvence ?), montre que le secteur de la beauté a fait une percée spectaculaire dans le monde des nanotechnologies, utilisant de minuscules composés moléculaires pour améliorer les performances des crèmes, écrans solaires, shampoings et autres produits de soin personnel. 

Le rapport s’appuie sur les inventions exclusives mentionnées dans les demandes de brevet et les brevets accordés entre 2003 et 2009, ainsi que sur les données des marques relatives aux années comprises entre 2000 et 2009 pour identifier les entreprises et les domaines de l’innovation nanotechnologique ayant connu la plus forte croissance dans ce secteur. Les conclusions de l’étude font ressortir :

  • Une accélération de l’essor des nanotechnologies : le nombre de brevets novateurs impliquant l’usage de nanotechnologies dans les produits de beauté et de soins personnels a plus que doublé ces sept dernières années pour passer de 181 brevets en 2003 à 367 en 2009, soit une hausse de 103 % ;
  • Une percée des entreprises de produits chimiques spécialisés : si L’Oréal et Amorepacific ont été des pionniers dans le domaine des produits de beauté basés sur les nanotechnologies, un grand nombre d’innovations dans le secteur provient actuellement de sociétés qui n’étaient à  l’origine pas liées à l’industrie cosmétique, notamment Fujifilm et BASF. Sur les 367 inventions exclusives déposées en 2009, 10 émanaient de Fujifilm, 9 de BASF et 7 d’Amorepacific ;
  • Un développement des marques « nano » : de 2000 à fin 2009, 217 marques de soins personnels intégrant le terme « nano » ont été déposées aux États-Unis, Royaume-Uni, Canada, dans la Communauté européenne et  auprès de l’OMPI. Au cours de la seconde moitié de cette période (2005-2009), les marques déposées ont été 575 % de fois plus nombreuses que les marques déposées lors de la première période (2000-2004).

Le rapport analyse les données compilées à partir de la base de données Thomson Reuters Derwent World Patents Index (DWPI(SM)), pour l’étude sur les brevets, et SERION, pour les marques, afin de cerner l’évolution globale de l’innovation et des marques dans le domaine des nanotechnologies appliquées aux produits de soins personnels. L’évolution des brevets et marques sert de référence en matière d’innovation. L’analyse porte sur les brevets accordés et demandes publiées (examinés ou non) en 2003 et 2009. Les résultats obtenus sur ces deux années ont ensuite été comparés afin de déterminer l’évolution globale de la croissance au cours des sept dernières années. 

Par Marc Chabreuil

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !