Logo ETI Quitter la lecture facile

L’archival Disc: le successeur du Blue Ray

Posté le par La rédaction dans Informatique et Numérique

L'alliance de Sony et Panasonic se concrétise une fois de plus avec l'arrivée de leur nouveau support de stockage, le bien nommé Archival Disc. Prévu pour fin 2015, il pourra contenir 300 gigaoctets de données dès ses débuts.

Il fut un temps où Sony affirmait ne plus vouloir développer de disque optique. Le potentiel des disques holographiques polyvalents (HVD) à très grande capacité d’enregistrement (trois téraoctets) ayant largement contribué à reconsidérer l’intérêt d’une telle démarche. Pourtant, avec son partenaire Panasonic, la firme japonnaise a annoncé en mars un successeur pour le Blue Ray: l’Archival Disc, le « nouveau standard pour les utilisations professionnelles, des disques optiques de prochaine génération ». D’une capacité d’accueil de 300 Go, le disque d’archivage devrait atteindre 1 To par la suite et pourra héberger des données pendant de longues périodes. 

Quelle nouveauté présente l’Archival Disc ?

En réalité, la technologie reste la même que celle du Blue Ray. Seul l’écart entre chaque piste a été réduit. De 0,32, il passe à 0,225 micromètre. Cette réduction explique quasiment à elle seule – avec celle de la taille des octets – l’augmentation considérable des capacités de stockage. Les disques seront enregistrables sur les deux faces.

Par conséquent, il ne sera pas nécessaire de s’équiper d’un nouveau lecteur. Une nouvelle que les détenteurs de lecteur Blue Ray accueilleront certainement avec plaisir. 

Le successeur du Blue Ray arrive-t-il trop tôt ? 

Ou autrement dit, l’ère du Blue Ray est-elle vraiment terminée ? À une époque où l’obsolescence programmée est la norme et que la durée de vie d’un produit est toujours plus courte, la question peut sembler étrange. En effet, de nouvelles versions de logiciels/ordinateurs/smartphones défilent à un rythme trépidant. Inutile de s’étendre là-dessus.

D’un point de vue statistique, le Blue Ray n’a jamais détrôné le DVD et n’a pas pleinement eu son heure de gloire. Il suffit de regarder les chiffres du grand institut d’études de marché et d’audit marketing allemand Gfk (Gesellschaft Für Konsumforschung) pour s’en apercevoir. En janvier 2014, par exemple, les ventes du DVD étaient 3,4 fois supérieures à celles du blue Ray.

Le disque optique est-il encore un format de stockage intéressant ?

Les disques durs atteignent désormais plusieurs To, les offres de cloud computing se répandent… L’habitude est prise de délaisser les disques optiques. Et il y a fort à parier que les services de stockage en ligne tels que Dropbox vont remplacer le support physique. 

Néanmoins, nos disques durs se remplissent de plus en plus avec de moins en moins de fichiers – si vous me permettez la formule. Films en 4K, photographies… tout cela prend beaucoup de place. Les deux géants japonais comptent bien y remédier avec l’Archival Disc qui fait donc office de solution à court terme.

Par Sébastien Tribot

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !