Logo ETI Quitter la lecture facile

Le smart grid en plein boum

Posté le par La rédaction dans Environnement

[A lire dans les Bulletins électroniques]

Le smart grid a fait l'objet de nombreux articles dans les Bulletins électroniques des dernières semaines, principalement aux Etats-Unis, mais aussi au Japon, en Allemagne et en Suède. Revue de presse autour d'un sujet très en vogue.

Le smart grid a fait l’objet de nombreux articles dans les Bulletins électroniques des dernières semaines, principalement aux Etats-Unis, mais aussi au Japon, en Allemagne et en Suède. Revue de presse autour d’un sujet très en vogue.

 

Etats-Unis

 

Cet article met en évidence le besoin de mieux informer les consommateurs dont le comportement est essentiel pour le développement du smart grid à grande échelle. Control4 et GE ont ainsi lancé la Smart grid consumer coalition (SGCC). Première initiative, celle de Siemens qui s’apprête à partir sur les routes équipé d’un hémisphère terrestre de 300m² dans lequel le public assistera à une explication détaillée étape par étape de l’ensemble des processus de production et de distribution de l’électricité ainsi que des applications liées au smart grid.

Lors de la conférence « Smart Grid : what’s next » , organisé par le Churchill Club dans les locaux de Microsoft à Mountain View en Californie, de nombreux experts ont dressé un état des lieu du marché actuel tout en mettant en avant les évolutions à venir. D’après eux, le marché devrait être mature dans 5 ans. D’ici là, il faudra soulever quelques obstacles comme l’utilisation des données privées ou encore les réglementations différentes selon les Etats.

46 entreprises et organisations ont adressé une lettre à Barack Obama pour encourager le développement des réseaux intelligents. Parmi ces parties prenantes, Google joue un rôle de plus en plus actif. L’entreprise a récemment mis en ligne en accès gratuit, une nouvelle application appelée PowerMeter qui permet aux particuliers de suivre l’usage de leur énergie en temps quasi-réel.

Plus fiable et plus sécurisé que les technologies non licenciés comme le Wi-F, le Wi-Max a en plus une capacité de couverture importante. Il bénéficie d’une largeur de bande et d’un temps de latence appropriés qui permet aux producteurs d’électricté d’utiliser leur réseau pour un grand nombre d’applications menant à l’intégration des sources alternatives d’énergie et les technologies de stockage.

La California’s Public Utilities Commission (CPUC) se prépare à faire face à une forte augmentation d’énergie solaire qui sera installée dans les deux prochaines années en Californie. Elle a approuvé huit bourses totalisant 9,3 millions de dollars pour des projets focalisés sur les aspects techniques impliqués dans l’intégration du solaire sur le réseau. Elle prévoit d’atteindre un financement total de 50 millions de dollars jusqu’en 2016.

———————————————-

Japon

 

Considéré comme essentiel par le gouvernement japonais, le smart grid nécessite la coordination des différents acteurs au niveau national, et même international. Le METI a donc décidé de s’impliquer fortement sur ce sujet. Le ministère a annoncé le lancement de quatre projets de tests grandeur nature des réseaux. Le METI a également lancé la « Japan Smart Community Alliance » (JSCA), qui regroupe 286 entreprises, universités et instituts de recherche japonais.

———————————————-

Allemagne

 

Un nouveau rapport publié début avril 2010 par PriceWaterHouseCoopers affirme que le réseau électrique européen pourrait s’appuyer uniquement sur les énergies renouvelables d’ici à 2050. Il faut pour cela les soutenir par un réseau de transmission électrique efficace et un marché électrique européen unique relié à des réseaux et marchés similaires en Afrique du Nord. Cela passe notamment par un « super-réseau intelligent ».

———————————————-

Suède


La conférence européenne sur les technologies smart grid aura lieu du 11 au 13 octobre 2010 à l’université technologique de Chalmers à Göteborg.

 

A lire aussi

INTERVIEW
« Le smart grid va ouvrir de nouveaux marchés » 
Vice-président en charge de la normalisation chez Alcatel-Lucent, Emmanuel Darmois travaille notamment sur le développement du smart grid, le réseau électrique dit « intelligent ». Cette évolution technologique va permettre de mieux optimiser le réseau. Lire la suite

&l

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !