Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

L’éruption d’un volcan islandais perturbe le ciel européen

Posté le par La rédaction dans Environnement

Un nuage de cendres provenant de l’éruption du volcan islandais, Grimsvötn, paralyse le trafic aérien en Islande et pourrait affecter prochainement celui des autres pays.

Le principal aéroport d’Islande est resté fermé hier, lundi 23 mai, suite à l’éruption du Grimsvötn samedi dernier, sous le plus grand glacier d’Islande. Un nuage de cendres de 25 000 mètres de hauteur a plongé dans l’obscurité les habitants situés au sud du glacier, pour prendre la direction de la capitale, Reykjavik. Des cendres épaisses sont retombées dans la région du volcan, réduisant la visibilité à un mètre. La principale compagnie aérienne islandaise, Icelandair, a dû en conséquence annuler tous ses vols dimanche et lundi.

Situé sous le glacier Vatnajökull dans le sud-est de l’Islande, Grimsvötn est le volcan le plus actif de l’île, avec neuf éruptions entre 1922 et 2004, dont quatre depuis 1996.  Les éruptions du Grimsvötn sont généralement courtes, quatre jours pour la précédente et dix jours pour celle d’avant, contre plusieurs semaines pour l’Eyjafjöll en avril 2010. Cette éruption est la plus forte qui ait été enregistrée sur ce volcan depuis 1873.

Depuis la dernière éruption du volcan en 2004, une station GPS placée sur ses flancs avait détecté le gonflement continuel du volcan, de l’ordre de quelques centimètres par an. Cette inflation est due à l’apport de magma dans la chambre magmatique peu profonde du volcan. En outre, la sismicité avait augmenté au cours des derniers mois, tout comme l’activité géothermique : des signes précurseurs de l’imminence d’une éruption.

Contrairement à l’an passé, avec l’éruption du volcan Eyjaföll, le risque de blocage total du trafic aérien est moins important, disent les experts. En effet, les vents sont assez faibles et ne soufflent pas vers l’Europe et  les cendres plus lourdes, donc moins mobiles.

Pour rappel, l’irruption de l’Eyjaföll avait entraîné en avril 2010, la fermeture de l’espace aérien européen, avec plus de 100 000 vols annulés et plus de 8 millions de passagers bloqués. Les autorités aéronautiques craignaient en effet que les fines poussières volcaniques encrassent les moteurs d’avions et les fassent tomber en panne.

L’organisation européenne de la sécurité aérienne Eurocontrol a annoncé que le nuage de cendres atteindrait le Nord de l’Écosse mardi et pourrait atteindre l’Ouest de la France et le Nord de l’Espagne jeudi, si les émissions se poursuivent avec la même intensité. 

Toutefois, l’éruption volcanique ne devrait pas avoir d’impact sur les vols dans le reste de l’Europe dans l’immédiat, selon Eurocontrol.

 

L’éruption du Grimsvötn en vidéo :

 

Grimsvötn

Grimsvötn est un volcan basaltique sous-glaciaire de 1725 mètres d’altitude, ce qui implique que son explosion phréatomagmatique dégage beaucoup de vapeur et de cendres. Cela s’explique par la rencontre entre le magma qui remonte à la surface et le glacier qui le recouvre. C’est le même phénomène qui avait été observé lorsque le volcan Eyjafoll était entré en éruption sous son glacier, Eyjafjallajökull.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C.H.

 

DÉJÀ PUBLIÉ :

Les avions bientôt protégés des nuages de cendres

Une entreprise catalane développe un moteur d’avion plus sûr et plus écologique

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !