Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Record du monde suisse en matière d’efficacité sur les cellules photovoltaïques

Posté le par La rédaction dans Environnement

Un nouveau record du monde de rendement pour les cellules solaires souples au tellurure de cadmium a été réalisé en Suisse. Ces textures légères pourraient à terme remplacer les panneaux solaires actuels.

La Suisse est à la pointe dans le développement de l’énergie photovoltaïque. Le Laboratoire fédéral d’essai des matériaux a réalisé un nouveau record du monde de rendement pour les cellules solaires souples au tellurure de cadmium (CdTe). Elle a obtenu un taux de conversion de 13,8 % en utilisant ce nouveau film transparent, s’approchant ainsi du rendement obtenu avec le verre.

Ce film de polyimide transparent Kapton développé avec la collaboration de l’entreprise DuPont est 100 fois plus mince et 200 fois plus léger que le verre habituellement utilisé pour la fabrication des cellules solaires au tellurure de cadmium. Il est plus facile à manipuler et moins coûteux à installer que les panneaux traditionnels.

Plutôt que de transporter des modules photovoltaïques en verre fragiles et lourds sur de gros camions et de les soulever à l’aide de grues pour les installer sur les toits, on peut imaginer des modules souples et légers sous forme de films qui pourraient être simplement enroulés pour le transport et facilement montés par les escaliers, souligne vendredi Robert Schmidt, responsable développement chez DuPont.

Le défi était de trouver un film à la fois transparent et capable de supporter des températures de traitement élevées. Il faut désormais poursuivre le développement pour résoudre les problèmes de coûts et de stabilité, a précisé Ayodhya N. Tiwari, directeur du laboratoire fédéral.

Le rendement obtenu, avec une conversion de 13,8 %, permet au laboratoire de battre son précédent record de 12,6 %. Il y a quelques semaines, l’équipe de Tiwari avait établi un autre record mondial d’efficience énergétique, avec 18,7 % sur un autre type de cellules solaires flexibles à base de diéléniure de cuivre-indium-gallium, aussi appelées cellules CIGS.

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !