Logo ETI Quitter la lecture facile

Traitement des eaux industrielles : un logiciel concilie chimie et technique

Posté le par La rédaction dans Environnement

 En aidant à choisir un procédé chimique en fonction d’une application spécifique, un logiciel réduit le temps nécessaire au calcul des projets d’unités de traitement des eaux et aide les utilisateurs à faire baisser les coûts d’exploitation des installations de filtration existantes.

[Publié le 25/02/2010]

De nombreux process industriels ne peuvent pas fonctionner sans eau propre, pure, voire ultra-pure. Il est donc essentiel de disposer d’installations de traitement performantes, dont la maîtrise de la conception est toutefois très complexe. Il y a vingt ans, la Business unit Ion Exchange Resins (ION) du groupe chimique de spécialités Lanxess était l’une des premières entreprises opérant sur ce marché à présenter un utilitaire de planification destiné au calcul des projets. Puis, elle n’a pas cessé depuis de développer et d’améliorer ce programme. La nouvelle version de Lewatit-CalculatION 5.0 permet une conception encore plus aisée des installations de traitement. Ce programme réduit le temps nécessaire au calcul des projets et peut même aider les utilisateurs à faire baisser les coûts d’exploitation des installations existantes. Ce logiciel multilingue, disponible gratuitement auprès de Lanxess, s’est encore enrichi de nouvelles fonctions.

 

« Le défi que constitue la conception d’installations de traitement d’eau destinées à la fourniture d’eau de process est très simple à résumer », déclare Björn Dinges, du Marketing technique Industrial Water Treatment au sein de la Business unit ION, qui a participé à l’élaboration du nouveau système. « Les spécialistes qui planifient et développent ces installations sont généralement très compétents dans le domaine des techniques de procédés, mais ils connaissent moins bien les processus chimiques se produisant dans les échangeurs d’ions, qui sont pourtant l’élément clé du procédé. Si on considère ces produits comme une « boîte noire » autour de laquelle on se contente de concevoir le système de filtre sans chercher à en comprendre le contenu, on peut parfois passer à côté d’économies substantielles. » C’est d’autant plus vrai avec le niveau de performance des résines échangeuses d’ions de Lanxess, surtout face aux exigences de plus en plus sévères que doivent actuellement remplir les circuits d’eau ultra-pure et d’eaux usées.

Un diagnostic précis d’une installation existante

Le choix judicieux du type de résines échangeuses d’ions l’optimisation des séquences de régénération, ainsi qu’une appréciation réaliste des quantités d’eaux usées et de leur composition permettent de respecter les contraintes réglementaires en toute fiabilité. « C’est là qu’intervient Lewatit-CalculatION 5.0 », indique Björn Dinges.« Le programme permet de coller parfaitement le système de traitement d’eau aux exigences du process. » Il aide l’utilisateur à analyser de façon détaillée ses besoins réels et propose, au cas par cas, en fonction du client, la résine échangeuse d’ions Lewatit la mieux adaptée, ainsi que la quantité à mettre en œuvre. «Le programme fournit une aide à la conception d’un vaste choix de procédés chimiques, adaptables à chaque application spécifique grâce aux nombreuses variables.» Des fonctions supplémentaires de calculs de chimie de l’eau permettent d’évaluer avec précision la charge spécifique en silice, de prévoir la composition des eaux usées ou de déterminer les débits optimaux. Le programme est complété par des fonctions de détermination des temps de contact et de la consommation de produits chimiques en vue d’une optimisation des coûts de régénération.

« Il faut souligner que le logiciel n’est pas uniquement destiné au dimensionnement de nouvelles installations », précise Björn Dinges. « Il permet aussi de réaliser un diagnostic très précis d’une installation existante.» Les utilisateurs peuvent ainsi identifier et chiffrer les possibilités d’économies d’eaux usées et de réduction des coûts d’exploitation. En outre, le logiciel met en évidence les potentiels inutilisés qu’un remplacement de résine échangeuse d’ions rendrait accessibles et indique à quel moment celui-ci est conseillé

Ce logiciel vise un très vaste public: « Les clients de la construction automobile ou de la micro- électronique ne sont pas les seuls à pouvoir bénéficier de ce programme, il concerne aussi les utilisateurs des secteurs de l’énergie thermique ou nucléaire, du papier, de l’industrie chimique, pour n’en citer que quelques-uns. Nous visons aussi tout particulièrement les ingénieurs des bureaux d’études, des constructeurs d’appareils et d’installations et, bien entendu, les étudiants des établissements d’enseignement supérieur », souligne Björn M. Dinges.

Marc CHABREUIL&
Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !