Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Transport aérien: le gouvernement lance une mission sur le déploiement du « biokérosène »

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

(AFP) La ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Ségolène Royal, a annoncé jeudi au Salon aéronautique du Bourget le lancement d'une mission visant à "mettre en place une filière française" du "biokérosène", carburant pour avions d'origine renouvelable.

« Je vous annonce que je lance, avec le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, une mission sur le déploiement en France du biokérosène, en partenariat avec les industriels, pour établir une feuille de route pour mettre en place une filière française », a déclaré Mme Royal lors d’une conférence de presse consacrée à la prochaine conférence des Nations Unies sur le climat (COP-21), qui se tiendra en décembre au Bourget.

La solution retenue devra être « respectueuse de l’environnement, avec des procédés non consommateurs de terres dédiées à l’alimentation » et basée sur un modèle économique « qui ne déstabilise pas les équilibres financiers du transport aérien », a-t-elle ajouté.

Les inspections des deux ministères rendront leur rapport « à la fin de l’année 2015, ce qui nous permettra de mettre en place les outils d’incitation pour introduire et généraliser progressivement les carburants renouvelables dans l’aéronautique », a-t-elle ajouté.

Interrogée sur de possibles mesures fiscales, la ministre de l’Ecologie a indiqué à l’AFP que « le moment venu, il faudra une fiscalité incitative » et « qui tient compte des émissions de carbone ».

« Il faudra bien donner des avantages fiscaux aux carburants et aux énergies qui ne sont pas polluants », a-t-elle affirmé, précisant que « ça se passera à l’échelle européenne, parce que c’est là que les filières vont être développées ».

Les bio- ou agrocarburants, fabriqués à partir de végétaux, sont déjà identifiés par les avionneurs et les compagnies aériennes comme le principal levier pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Le Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas) s’est d’ailleurs engagé à « soutenir l’objectif de la Commission européenne d’une production de 2 millions de tonnes de biocarburants aéronautiques en 2020 », tandis que le groupe Air France-KLM entend « promouvoir la création d’une filière pour l’aviation en France et aux Pays-Bas », dans un manifeste signé en présence de Mme Royal et du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

gbh/fka/fm

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2015 Agence France-Presse. »

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !