Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Trump donne le feu vert à deux pipelines

Posté le par La rédaction dans Entreprises et marchés

Donald Trump a autorisé par décret la construction des oléoducs Keystone XL et Dakota Access, bloqués par Barack Obama, conformément à ses engagements de campagne. Il signe par là même le tournant de la politique énergétique américaine.

Pétrole, avortement, Obamacare et traité de libre-échange, telles ont été les premières décisions de Donald Trump comme président des Etats-Unis. Le feu vert aux pipelines Keystone XL et Dakota Access s’intègre dans le grand plan de construction d’infrastructures d’énergie et de transport promis par le président-élu.

Emplois Vs Environnement

Fidèle à sa stratégie de communication, Donald Trump prétend vouloir renégocier le contrat tout en donnant un feu vert de principe : « Nous aller renégocier certains des termes. Puis, s’ils le souhaitent, nous verrons si nous pouvons faire construire ce pipeline. Beaucoup d’emplois, 28 000. De super emplois de construction », s’est félicité le président des Etats-Unis. Keystone XL est un projet de pipeline reliant sur 1 900 km (dont 1 400 aux Etats-Unis) les sites d’extraction de sables bitumineux de l’Alberta (Canada) vers les raffineries texanes du golfe du Mexique. Cela revient à traverser les Etats-Unis du nord au sud sur six états. Il répond à un besoin canadien de traiter son pétrole lourd (nécessitant des processus de raffinage plus complexes) dont l’exploitation s’est accrue ces dernières années. Le projet atteindra à terme une capacité de transport de 830 000 barils de brut par jour.

Donald Trump ne risque pas de se fâcher avec sa majorité républicaine sur ce sujet, cette dernière étant largement acquise au lobby pétrolier. Mitch McConnell, le chef des Républicains au Sénat, a encensé le projet Keystone expliquant qu’il était pourvoyeur « d’emplois et d’indépendance énergétique pour notre nation ». Même son de cloche du côté canadien : « Dans les deux conversations que j’ai eues avec le président Trump, Keystone XL est tombé sur la table et j’ai réitéré mon soutien. Je suis le dossier et l’appui depuis de nombreuses années, car cela mène à la croissance économique et à de bons emplois pour les Albertains », s’est félicité Justin Trudeau, le Premier ministre canadien régulièrement attaqué par les associations environnementales sur ce sujet.

D’environnement, il en est également question concernant l’autre projet, Dakota Access. Le pipeline en question, à 90% construit selon la Maison Blanche, est un projet évalué à 3,8 milliards de dollars (3,4 mds €) qui doit permettre d’évacuer les productions d’huiles de schiste de l’énorme gisement de Bakken dans le Dakota du nord vers le hub pétrolier de Patoka (Illinois). Il aura une capacité de transport opérationnelle de 470 000 barils/jour. La réserve de Standing Rock Sioux près duquel passe le tracé craint des contaminations d’eau, ce que le promoteur du projet, Energy Transfer, s’est engagé à prévenir.

Enfin, Donald Trump a signé un troisième décret passé un peu plus inaperçu sur la construction des pipelines sur le territoire de l’oncle Sam. Il indique que le Secrétaire au Commerce devra soumettre un plan au Président dans le 180 jours visant à ce que : « tous les pipelines neufs, ainsi que les pipelines modernisés, réparés ou agrandis, à l’intérieur des frontières des États-Unis, y compris des portions de pipelines, utilisent des matériaux et équipements produits aux États-Unis, dans la mesure du possible et dans la mesure permise par la loi ». Une formulation vague, mais le décret vise officiellement les aciers de construction. Pour rappel le premier producteur mondial d’acier est, de loin, la Chine…

Par Romain Chicheportiche

Pour aller plus loin

Dans les ressources documentaires

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !