Logo ETI Quitter la lecture facile

Un laser pour détruire les débris spatiaux

Posté le par La rédaction dans Informatique et Numérique

Des japonais souhaitent construire un canon laser et le poster sur la Station spatiale internationale. Dans leur viseur, ces débris d’engins spatiaux qui sont des menaces pour les activités spatiales.

35 213 000. C’est le nombre de débris estimé errant actuellement en orbite autour de la Terre. Si la très grande majorité est de taille inférieure au cm, 200 000 ont une taille comprise entre 1 et 10 cm et 13 000 objets font plus de 10 cm. Avec une vitesse de l’ordre de 10 km/s, l’impact entre ces objets et du matériel spatial est particulièrement brutal. Si les plus petits ne feront qu’éroder la surface d’un satellite, les plus gros peuvent causer sa destruction. 

Pour parer à cette menace, une équipe de chercheurs menée par Toshikazu Ebisuzaki du Riken à Tokyo prévoit de pulvériser les débris spatiaux à l’aide d’un canon laser. Basé sur la Station spatiale internationale (ISS), ce laser baptisé CAN pourra la protéger en détruisant les objets avant qu’ils ne percutent l’ISS. Plus précisément, le CAN chauffe la surface du débris ce qui a pour effet de vaporiser de la matière. Ceci propulse le débris en direction de la Terre qui finira consumé dans l’atmosphère. Un télescope, l’EUSO, dont l’installation sur l’ISS est prévue pour 2017 permettrait de repérer et de sélectionner les objets à détruire. Les scientifiques ont estimé que ce laser devra posséder une puissance de 100 kW et être capable d’atteindre une cible de taille centimétrique à une distance de 100 km. Des propriétés ambitieuses pour un projet qui n’est à ce jour que théorique. 

Actuellement, aucune solution n’existe pour lutter contre la pollution spatiale, malgré un accroissement des déchets continu. En cas de risque de collision, l’ISS est contrainte d’effectuer des manœuvres d’évitement.

Si l’équipe japonaise obtient les financements nécessaires, peut-être que le CAN prendra place sur l’ISS et pourquoi pas à terme, équiper une mission spécifique dédiée à la pulvérisation des débris. 

Par Audrey Loubens

Et aussi dans les
ressources documentaires :

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !