Conférences en ligne : direct et replay

Matériaux, Biotech & chimie REPLAY

FDSe : un nouveau moyen de valider ses EPI/ EPC

Vendredi 28 Avril 2017 De 15h30 à 16h30

Vous souhaitez partager cette conférence en ligne ?   

Facebook Twitter Linkedin

Peu à peu, vous voyez les FDS laisser place aux FDSe : Fiches de Données de Sécurité étendues. Celles-ci comprennent alors en annexe les scenarios d’exposition au produit chimique concerné, déterminés par les conditions d’utilisation. Et donnent donc des indices sur les équipements de protection, individuels et/ou collectifs, à mettre en place pour protéger les salariés exposés. Profitez de ce webinar pour identifier ces indices au cœur de la FDSe, et poser vos questions à nos experts.

Ce webinar est animé par Gautier Vincent, Toxicologue réglementaire et évaluateur de risques.

  Ce webinar, dont l’exposé dure environ 30 minutes, est suivi de questions des participants sur les fiches de sécurité étendues, comment s’en servir pour valider et affiner ses équipements de protection individuelle et collective.


Introduction :

« Alors concrètement, qu’est-ce qu’on va dérouler durant cette demi-heure ? Nous allons faire un petit rappel sur les réglementations qui identifient les EPC et EPI. Nous allons surtout aller voir ce qui est un peu nouveau, c’est-à-dire les FDSe, pour comprendre d’où elles viennent et quelles sont les données qui peuvent être utiles pour vous. Le point qui sera très important c’est la synergie entre le système actuel d’évaluation des risques chimiques et la FDSe et c’est cette synergie-là qui va permettre justement d’affiner ou de valider.

Je vous parlerai des équipements : ventilation, masque ou gants (mais là plus spécifique) et je vous expliquerai aussi pourquoi il faut bien avoir une vision globale quand on se base sur la FDSe et pas avoir une vision spécifique sur la FDSe de la substance qu’on est en train de regarder.

Nous allons commencer un peu à voir, de manière générale, les réglementations qui identifient les EPC et EPI. Classiquement, on est basé sur le code du travail avec les fameux neuf principes généraux de prévention où tout employeur est tenu de supprimer tous les risques professionnels afin d’assurer la sécurité ou de protéger le travailleur au poste de travail. Parmi ses principes généraux de prévention, on retrouve la mise en place des mesures de protection collective. Si celles-ci ne sont pas suffisantes, nous mettons en place des équipements de protection individuelle. L’objectif est de limiter ou d’éviter l’exposition au danger des salariés ou de réduire la probabilité de rencontre avec un danger.

Plus dans le détail, comment on fait ça ? En fait, classiquement on le fait sur les FDS à 16 sections qu’on recevait et qui contiennent les informations en lien avec les substances ou les mélanges chimiques. Et tout le travail d’analyse au poste de travail sur la base de ces FDS et sur la base du terrain, se fait par l’évaluation des risques chimiques qui se retrouve dans le Document Unique. Tout le processus se fait par l’employeur avec le support du CHSCT, le service santé au travail, le service HSE… qui permet de bien définir les différents équipements de protection collective et individuelle, notamment lors de manipulation. Les équipements de protection individuelle doivent bien évidemment être adaptés au risque, au travailleur et bien évidemment compatibles avec le travail à effectuer. C’est vraiment très global, ce sont des pratiques, un ensemble qui est très connu. »
Logo ETI